NICOLAS POUSSIN ET LA LICORNE
Le Mystère de Rennes-Le-Château

ARCADIA LA TOISON D'OR ET LA REINE DU MIDI

Il y a énormément de tentatives pour expliquer le secret de Nicolas Poussin, le but est de camoufler
le Zodiaque Egyptien de DENDERAH et la transformation du ciel antique par les Grecs.

Avis aux nombreux chercheurs de trésor de Rennes-Le-Château
Vous pouvez utiliser toutes les informations de cette page gratuitement.
Merci de citer secreteBase

LES BERGERS D'ARCADIE

Le Pays des Délices de Nicolas Poussin

Les Mécènes de Poussin est un secret bien gardé, on y trouve des Papes, des Cardinaux, des Rois, des Chevaliers et d'autres Artistes. La seconde version du tableau, exécutée dix ans plus tard en 1637-1638, est conservée au Louvre ; connue aussi sous le nom " Les Bergers d'Arcadie ", elle a eu une influence majeure dans l'histoire de l'art.

Auprès d'un vieux tombeau, dans un bois solitaire, deux jeunes amants écoutent la lecture d'une inscription que déchiffre avec peine un vieillard; il lit Et in Arcadia EGO Ah ! Je vécu aussi dans l'Arcadie. Ces mots donnent aux visages du berger et de sa maitresse.

La tableau est à l'origine de toutes sortes de spéculations que l'on retrouve mêlées à l'affaire de l'abbé Saunière, curé de Rennes-le-Château, qui avait ramené de son voyage à Paris une reproduction de ce tableau. Dans l'imaginaire occidental, l'
ARCADIE (Arcadia) est comme un monde perdu d'enchantements idylliques. Poussin utilise la locution latine " Et in Arcadia ego " qui signifie : « Moi (la Mort), je suis aussi en ARCADIE (le pays des délices). » pour illustrer ses deux tableaux.




Un BERGER montre la lettre " R " du mot " ARCADIA ", un symbole solaire et de Royauté, à travers un jeu d'ombre et de lumière et un jeu de mot (Air, Ere). Le tableau en trompe l'oeil indique également la direction de la tombe. C'est une métaphore de la renaissance solaire à l'équinoxe du Printemps, ce passage est marqué par le lever du NAVIRE ARGO caché en bas du tableau, la lance est le mat et la poupe est sous le pied du Christ.

Les BERGERS sont en réalité des gardiens de VACHES, c'est à drire des BOUVIERS, mais il y en a trois. Deux des BOUVIERS à gauche désignent un AXE, ils sont dépeints comme des Grecs. Le BOUVIER, vêtu du ROUGE est sur le bon AXE, la femme avec son sourire (la Grande Déesse-Mère) confirme qu'il a trouvé le bon point. le peintre explique ici qu'il y a des faussaires et qu'il y a deux chemins, dont un faux.

Note : La figure de la Vièrge semble sourire comme si elle connaissait le vrai secret.

Le
NAVIRE ARGO est orienté plein Ouest, en effet le tableau a une zone claire et une zone sombre dans le ciel, c'est ainsi que les peintres indiquaient les directions. Les mains des bergers semblent aussi représenter la constellation CETUS (Baleine) qui se trouve en haut du disque de Denderah, et donc dans les AIRS (le ciel). Dans sa première version du tableau, Poussin montre aussi le TOMBEAU.




Une explication maçonique farfelue et de base sur les symboles en vidéo

Il y a également d'autres constellations sur le tableau : Le Chien, la Vierge et les Poissons aux extrémités, le Bouvier (le Berger) et la Houe au centre, Boréalis la couronne du CHRIST, le Cygne, un Faucon dans le ciel, le Cancer et le Caprin (Capricorne) indiquant les tropiques et leur axe respectif, etc.. Ce sont toutes des figures du disque Egyptien de Denderah.

C'est donc dans un langage codé et " Alchimique " que N. Poussin présente ses oeuvres. Tout est jeu avec les mots et les symboles. Les Hommes réalisent des alignements avec le ciel pour indiquer des directions, les édifices représentent la forme des constellations et on donne des noms d'étoiles aux montagnes.


Construction de l'oeuvre en sa basant sur la Nombre d'or et la géométrie égyptienne

Tout est bien caché, on découvrirait aussi la géométrie sacrée dans les tableaux avec le fameux et fabuleux NOMBRE D'OR qui n'est aucunement un nombre extraordinaire sur la Terre puisque le nombre fabuleux serait purement mathématique et lié aux cycles de la Terre.

Voir : NOMBRE D'OR



« De la main du peintre ne doit sortir aucune ligne qui n'ait été formée auparavant dans son esprit. »
Nicolas Poussin



PERMIER VERSION DE BERGERS

N. Poussin réalise un jeu de piste dans son oeuvre, les tableaux sont tous des représentations occultes en relation avec les secretes de l'occident, mais pas seulement. Dans la première version des Bergers d'Arcadie, le peintre indique que la TOMBE est au centre du cercle, c'est à dire la ROUE du ZODIAQUE ! Le centre actuel est POLARIS de la PETITE OURSE, une constellation qui a un lien direct avec la GRANDE OURSE voisine.




LES BOUVIERS

La devise " ET IN ARCADIA EGO " est aussi une annagramme de " DATERIE A CANIGO ", indiquant le " MONT CANIGOU ", qui représente une figure dans le paysage. C'est la Tombe de la Dame du Midi (ou la Dame du Lac), la femme enlevée du ciel. On peut aussi permuter : IN ARCA O avec le O qui devient le point central (du Zodiaque) et le symbole de Dieu, de l'Arche et de l'Alliance. La devise " ET IN ARCADIA EGO " peut donc signifier " JE SUIS DANS L'ARCHE " mais aussi " ET IN ARCA DIA EGO " c'est à dire " un jour c´est moi qui sera dans la tombe ".

Avec cette devise à plusieurs sens, on peut aussi évidement penser à l'étoile DRACO, et à Alpha Draconis (Thuban), ancienne étoile centrale de l'époque des pyramides mais aussi à POLARIS, notre actuelle étoile centrale. La devise détiendrait donc aussi un secret en relation avec la précession des équinoxes et la véritable nature du culte pratiqué en secret.




En Egypte, le Taureau MEREOU est un laboureur qui conduit les sept bœufs (septem triones) de la constellation de la Grande Ourse à l’aide de ses deux chiens CHARIA et ASTERION (constellation des Chiens de chasse). L’étoile la plus brillante de la constellation est ALPHA BOOTIS (Arcturus).

Cette figure représente aussi SATURNE sous sa forme humaine avec une tête de TAUREAU (ce n'est pas le signe du Taureau) du nom de " HORUS LE TAUREAU ", il tient un sceptre OUAS symbole de royauté. A l'origine, la figure de MEREOU symbolise la fertilité de l'Homme qui donne la vie en s'accouplant à la Femme qui tient un EPI DE BLE (ou d'orge), un AVATAR de notre constellation de la VIERGE. HORUS est alors époux de HATHOR / ISIS qui deviendra la VIERGE A L'EPI, notre actuelle constellation de la VIERGE, une figure de la femme à l'enfant.


Les figures du Zodiaque de Denderah sur les Bergers d'Arcadie de Poussin

En dessous de MEREOU se trouve son outils, représenté par un autre TAUREAU tenant une HOUE. Cet outil stylisé sur le tableau de Poussins avec l'ombre du Berger pointant le tombeau et la lettre " R ". La HOUE de MEREOU deviendra le CENTAURE après une transformation du ciel par les Grecs, écartant ainsi la femme à l'enfant du ciel (c'est la veuve et l'orphelin des maçons).

Cette tragédie est aussi connue comme étant le viole d'HORUS par SETH, la figure métamorphosée du FILS devient alors un avatar du Diable et du mauvais Père. La forme des branches confirment la VIERGE A L'EPI (Virgo) et l'oiseau dans le ciel également (certainement le corbeau), le peintre utilise aussi le ciel et la végétation.

Voir : La Vierge et les Centaures

Les bergers d'ARCADIE peuvent donc aussi faire allusion à une relation amoureuse entretenue par Poussin, qu'il va exprimer au grand jour dans sa peinture. L'ARCADIE était une région où l'on rendait un culte particulier au dieu PAN (Priarpe ou Lupercus) le fils d'Hermès qui adorait les bergers; il est souvent représenté le sexe dressé.

Cette figure de
PAN un avatar transformé de l'homme bison MEREOU le HORUS lié à l'astre SATURNE, voilà pourquoi les orgies romaines s'appellaient les " SATURNALES ", une fête qui se déroulait pendant l'AGE D'OR durant l'antiquité romaine dans la période proche du solstice d'hiver. Au cours des SATURNALES, les esclaves jouissent d'une apparente et provisoire liberté, l'ordre hiérarchique est inversé de façon parodique et provisoire. Mais cela n'est qu'un détail, car le Zodiaque est manipulé et Le Poussin savait certainement quelque chose sur le grand camouflage cosmique.

Les esclaves ont le droit de parler et d'agir sans contrainte, de critiquer et de se faire servir. C'était une fête de débauche et une manifestation violente de pouvoir ou de vice. On dit aussi que la fête a été en partie l'inspiration de fêtes religieuses ou traditionnelles instituées postérieurement.


POUSSIN ET LA NORMANDIE

Moi aussi je connais le Pays Sacré de la Normandie

Quand il naît en 1594, aux Andelys, sa bourgeoise et provinciale famille, qui lui donne une éducation sérieuse, ne le destine évidemment pas à la peinture. Il fuguera donc à 18 ans, abandonnant sans regret la Normandie pour Paris.

Comme les figures de son tableau, la devise "
ET IN ARCADIA EGO " peut avoir plusieurs sens et elle peut aussi signifier " Moi aussi, j'ai vécu en Arcadie ". Effectivement, le peintre Nicolas Poussin est né au hameau de Villers, commune des Andelys sur les bords de la Seine. L'ARCADIE de Poussin est bien la NORMANDIE, la douce et belle région coupée volontairement en deux, voir en trois avec les îles, le pays romantique, le pays des peintres que l'on transforma en pot de chambre pour l'industrie.

e à Rome après avoir visité Venise, en avril 1624, "dans une saison fleurie, aimable et toute de délices". Poussin a déjà 30 ans. C'est un bel homme "de taille haute et droite, c'est un bon vivant, il aime le vin, les petits festins, les jolies femmes écrit Felibien, son biographe. A cette époque, malgré les tableaux d'église, Poussin est surtout le peintre de l'amour et du nu.

En 1630, à 36 ans, brusquement sa vie change. Il se marie avec Anne Dughet, 17 ans, fille d'un cuisinier français qui l'a soigné quelque temps auparavant, il s'installera bientôt dans une jolie et modeste maison, via del Babuino, qu'il habitera jusqu'à sa mort. En 1640 Poussin ,revient en France, il sera nommé premier peintre du roi, déçu par Paris, Poussin retourne à Rome deux ans plus tard. Poussin devient peu à peu l'artiste le plus libre de son époque, soutenu par deux mécènes français, Chantelou et Pointel, et à Rome par le bon Cassiano, il vend dans toute l'Europe ses oeuvres à la fois classiques et audacieuses.




Le tableau est peint sur les bords de la Seine à PORT-MORT dans l'EURE, en NORMANDIE. Il n'est aucunement question du Pech de Bugarach dans cette toile de Poussin puisque c'est le Tombeau de Saint-Ethbin ! Tout ceci ne prouve pas que Saint-Ethbin ait été inhumé à Port-Mort, primitivement, le tombeau était une sorte de dolmen, pierre fruste horizontale en calcaire portant sur quatre petits supports très bas.

Après 1870, ce monument disparut et fut remplacé par une table de pierre taillée reposant sur quatre supports rectangulaires ornés et surmontés de petits chapiteaux. On lit sur cette table "Saint-Ethbin, priez pour nous". C'est donc l'ancien tombeau qui est peint sur la toile de Poussin sur les bords de Seine en Normandie (l'Arcadie).

Dans un tableau retrouvé du Poussin, un homme tombe à la mer depuis un navire. Le terme
CHARIOT est lié avec le CHARIOT D'ARTHUR et il renvoie à la navigation céleste car il fait référence à la GRANDE OURSE. L’Ourse céleste est souvent associée au Sanglier d’Erymanthe dont Boudet parle dans sa VLC, précisant qu’il est en ARCADIE et que son gîte est au Serbaïrou, mot dont on comprend le sens par son étymologie. Là est la clé de l’énigme renvoyant à l’ARCADIE, donc au secret de Poussin et de cette énigme, car ces deux secrets sont liés.

Source : http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article1565

La Grande Ourse, en astronomie, c’est bien sûr aussi l’image de la Barque de saint Pierre, dans le Coelum Stellatum Chistianum de Julius Schiller, paru en 1627, dont sans aucun doute Poussin s’est inspiré, et la constellation de GRANDE OURSE se déplace au-dessus de la NORMANDIE pour notre époque avec le cycle de la précession des équinoxes !


ARCADIE ET LE MYTHE DE L'ÂGE D'OR

Dans la tradition mythologique, Zeus est né sur le mont Ida (Crète) dans une grotte secrète de Lyctos. Dans le célèbre Banquet de Platon, Socrate intervient à la fin pour exposer une thèse qu'il déclare tenir de Diotime, prêtresse arcadienne. Par la suite, l'ARCADIE, contrée sauvage où l'on pratiquait des sacrifices humains serait devenue peu à peu le symbole d'un ÂGE D'OR rempli d'idylles entre bergers et bergères, un monde riant où les pastorales auraient constitué le principal divertissement musical.

Psychologiquelment, le mythe de l'
ARCADIE est une construction utopique qui marquera la vie sociale, la vie se déroule dans un bain musical, chants et mélodies jouées à la flûte emplissent cet espace où le Dieu de la fertilité et de la nature PAN aime à séjourner. L'ARCADIE c'est aussi le pays dans le mythe de Jason et des Argonautes, de la TOISON D'OR dont la symbolique est identique.


LES DEUX ARCADIES

Dans la légende du temple de Zeus Lycien en ARCADIE, on raconte que lorsqu'on a goûté aux entrailles humaines, découpées en morceaux mélangés aux autres victimes de sacrifice, on se transforme nécessairement en loup. C'est la punition infligée à Lycaon par Zeus après qu'il lui a servi un enfant (son fils Arcas) pour repas. Pélasgos, premier roi d'ARCADIE, et son fils Lycaon, y aurait fondé le rituel de Zeus pratiqué sur son sommet. Cela semble avoir impliqué un sacrifice humain. En Europe du sud, les sacrifices humains ont toujours été l'exception, mais les sacrifices d'animaux ont été monnaie courante.

La poésie antique, comme Virgile dans Les Bucoliques ou Ovide dans Les Fastes, décrivait l'
ARCADIE comme un lieu primitif et idyllique peuplé de bergers, vivant en harmonie avec la nature. Par la suite, l'Arcadie est restée ce symbole d'un l'ÂGE D'OR, un état d'esprit porteur d'un idéal de société. Cette représentation de l'ÂGE D'OR se trouve à l'origine de spéculations en faveur d'une sorte de rénovation de siècles qui précédèrent la Révolution française. La fin de l’ARCADIE est certainement le moment où les paysages sont devenues des sites industriels, comme en NORMANDIE.




Le peintre Francesco Barbieri Giovan (1618-1622) est l'auteur d'une célèbre toile peinte à l'huile qui a pour titre " Et in Arcadia ego " . Le tableau représente une scène bucolique avec deux jeunes bergers regardant un crâne. D'après la légende qui figure sur le piédestal, on peut déduire que le sujet est en rapport avec l'immortalité mais aussi les délices épicuriens. Autrement dit, c'est la damnation, dans un sens religieux.

Gustave Flaubert souligne ce statut de paradis perdu dans son oeuvre. Flaubert, curieux de tout, l'était aussi de l'homosexualité, sa liaison avec Du Camp etait une union délicieuse et clandestine de deux amants, c'est en sa compagnie qu'il voyage à travers le Moyen-Orient de 1849 à 1851. Au retour de cette expédition, Flaubert s'isole pour écrire : entre-temps, il rencontre un autre ami, Louis Bouilhet, poète qui chanta l'homosexualité. Il y avait donc des maisons de bain avec de jeunes masseurs, Flaubert raconte comment se déroule une scéance dans sa correspondance :

« On retient le bain pour soi et on enfile son gamin dans une des salles. Tu sauras du reste que tous les garçons de bain sont bardaches. Les derniers masseurs, ceux qui viennent vous frotter quand tout est fini sont ordinairement de jeunes garçons assez gentils. »

« Ce jour-là, mon Kellak me frottait doucement, quand, étant arrivé aux parties nobles, il a retroussé mes boules d'amour pour me les nettoyer, puis continuant à me frotter la poitrine de la main gauche il s'est mis à tirer sur mon vit et le polluant par un mouvement de traction, s'est penché sur mon épaule en me répétant : batchis, batchis (pourboire, pourboire)... »

« Puisque nous causons de bardaches, voici ce que j'en sais. Ici, c'est très bien porté. On avoue sa sodomie, on en parle à table d'hôte. Quelquefois on nie un petit peu, tout le monde alors vous engueule et cela finit par s'avouer. Voyageant pour notre instruction et chargés d'une mission par le gouvernement, nous avons regardé comme un devoir de nous livrer à ce genre d'éjaculation. L'occasion ne s'est pas encore présentée, nous la cherchons pourtant. C'est aux bains que cela se pratique. On retient le bain pour soi (5 fr, y compris les masseurs, la pipe, le café, le linge) et on enfile son gamin dans une des salles. »

« À propos, tu me demandes si j'ai consommé l'œuvre des bains. Oui, et sur un jeune gaillard gravé de la petite vérole et qui avait un énorme turban blanc. Ça m'a fait rire, voilà tout. Mais je recommencerai. Pour qu'une expérience soit bien faite, il faut qu'elle soit réitérée. »


Source :
Harry Redman, Le côté homosexuel de Flaubert, Editions A l'écart, 1991
Gustave Flaubert, Correspondance Tome 1 [janvier 1830 - mai 1851], Editions Gallimard


Il y a donc plusieurs ARCADIES et c'est une confusion volontaire. Il y a la Terre sacrée d'un point de vue religieux et ésotérique, l'ARCADIE mythique et ses paysages fantastiques dans une nature verdoyante, le contraire de lâge industrielle et de la misère sur Terre, et l'ARCADIE homophile et pédophile qui est un détournement des Grecs avec leurs figures manipulées. Les signes et les symboles sont volés, ils utilisent les symboles des autres.

Au XVIIe siècle, fleurissent des Académies. En Italie d’abord puis partout en Europe. Les Académies rassemblent des savants et des experts choisis par le Roi. L’Académie d’Arcadie ou « Académie des Arcades de Rome », fut fondée à Rome en 1690 par des poètes qui avaient appartenu à l’entourage de la reine lesbienne Christine de Suède. Les Arcadies se sont également exportées en France, mais le régime royal étant plus sévère, elles durent être publiquement moins présentes.

La tradition arcadienne fut ainsi reprise durant la Renaissance par de nombreux auteurs dans des domaines très variés (arts, société, etc.). Chacun de ses membres, hommes ou femmes, inscrits sous un pseudonyme « pastoral » tiré de cette tradition grecque, devaient imiter dans leurs mœurs et par l’esprit de leurs œuvres littéraires la simplicité et le bon goût supposé des anciens habitants de l’Arcadie. En 1954 en France, l'ARCADIE est le premier mouvement homosexuel français, les ILLUMINATI utilsent toujours les symboles des autres.

Le Pharaon d'Egypte Akhenaton inventeur du monothéisme (culte d'Aton) était également homosexuel. Aussi faut-il distinguer ce qui est historiquement avéré et ce qui relève de l’opinion, entre l’Akhénaton précurseur du Christ, le père spirituel de Moïse, que l'on présente comme un humaniste et la réalité historique. Le Pharaon était un malade et il en résulterait une déficience intellectuelle et de nombreux troubles. Certaines communautés homosexuelles considèrent Akhenaton comme l'un des leur, se basant entre autre sur certaines scènes amarniennes représentant deux pharaons.


ARCADIE ASTROLOGIQUE

Sur le zodiaque de Denderah, la constellation CEPHEUS le babouin représente le roi CEPHEE, les astronomes contemporains, précisent qu’il était Roi d’Éthiopie. Il y a une légende où CEPHEE régna sur Joppa ou Jaffa en Israel mais il n'y a rien sur l'histoire de ce Roi. Les Grecs ont une admiration pour CEPHEE, comme si il avait été le Roi de Grèce.

Dans une légende, CEPHEE est le roi de Tégée en
ARCADIE qui est une région de la Grèce. Selon le mythe des Grecs, il est le Fils de CLEOBULE et il fit partie de l’expédition des ARGONAUTES avec son père ALEOS. À la mort de son Père, CEPHEE devient le roi de Tégée, en ARCADIE. Il fût impliqué dans la Guerre de Troie, il aurait obtenu d’Athéna que sa ville d’Arcadie qu’elle demeure imprenable : à cette fin, la Déesse lui confie un cheveu de la Méduse, mais son épouse ne s’appelait pas CASSIOPEE et il ne dut pas sacrifier sa fille à Poséidon comme ce fût le cas de CEPHEE l’Ethiopien.


La constellation CEPHEUS le Babouin sur la planisphère de Denderah

Avec l'Âge des POISSONS et la construction de la MATRICE de cet âge astrologique, la constellation CEPHEUS le Roi SINGE sur la LUNE représente le CHRIST qui est allé à la croix. Il reviendra se prononcer en tant que roi, mais la Croix doit venir avant la couronne, c'est à dire un SACRIFICE.

A côté de CEPHEUS (collé sur son dos) se trouve la constellation de CASSIOPEE, une ANTILOPE sur le disque Egyptien. C'est la reine de Sabba un avatar de Lilith originaire aussi d'Ethiopie, le " Pays de Pount " ou " Abyssinie " dans l'antiquité. Dans cette région, le singe était sacré et la région devint le " Pays des Singes " avec les Grecs. Il se trouve qu'en suivant la précession des éguinoxes et les étoiles, la
NORMANDIE est à l'opposée de l'Abyssinie dans le grand cercle cosmique.




Il y a plusieurs Dieux Singes en Egypte, dont THOT (Djéhouty) qui cessa donc d’être un ibis et devint un Singe à partir de la Dynastie des Ptolémées. Il y a eu aussi le dieu Hedjour le Grand Blanc avec sa couronne blanche du sud. Le singe est donc un animal royal et sacré, on le retouve sous la figure du Dieu " HANUMAN " en Inde. CEPHEUS est aussi le représentant des 5 jours épagomènes, que symbolise le pentacle du ZODIAQUE.

Voir : Secret de l'Etoile Rouge

CASSIOPEE est la femme enchaînée, elle représente l'esclave et le marché aux esclaves du péché, l'assemblée des croyants libérés par l'œuvre du Christ sur la Croix, c'est à dire les initiés. Elle représente aussi Marie-Madeleine, une figure androgyne, puisque l'Antilope à un phalus. Il y a donc une parfaite harmonie entre les trois grandes religions, puisque le culte est partagé jusqu'à l'Âge du VERSEAU où une autre MATRICE devra être inventée, sauf si l'homme (le singe) arrive à enlèver ses châines.

Voir : Secret des Triangles


LES DEUX TABLEAUX DE POUSSIN

Deux tableaux de Poussin expliquent le secret. La barque est mentionnée dans la Bible, sur le lac de Tibériade, ce qui est normal puisque les populations des régions désertiques s'assemblent plus volontiers à proximité de l'eau. Jésus s'adresse donc prioritairement à des pêcheurs. La barque est donc présente lors de l'épisode de la pêche miraculeuse, aussi lorsque Jésus apaise la tempête, et lorsqu'il marche sur les eaux.


Tableaux retrouvés de Poussin / Source : http://www.lesecretdepoussin.com

La barque est avant tout un véhicule, symbole du voyage vers l'inconnu, elle est donc aussi symbole du voyage initiatique et du passage dans l'Au-delà (barque de Charon). Le navigateur, le nautonier, celui qui dirige le navire, est le prêtre, le chamane, celui qui guide les âmes sur le chemin de l'éveil spirituel. La barque est donc naturellement devenue le symbole de l'Eglise elle-même, et St-Pierre est l'image du nautonier. En architecture, la partie principale d'une église s'appelle la nef (navire) et a la forme d'une coque de bateau retournée (voûte). C'est aussi le lien avec le HORUS antique que l'on a retiré du ciel.

Voir : Horus Harpocrate

Il y a plusieurs barques dans le ciel selon les époques et les cultures, la constellation
ARGO NAVI est purement du style grec, c'est une représentation en miroir de la barque solaire de l'egypte traversant les enfers. La Normandie est une région particulière, car la pays des Viking touche directement les étoiles circumpolaires. Dans la rotation du ciel, la GRANDE OURSE est sur la NORMANDIE alors que la constellation ne couvre pas toute la France, cela est important pour le décodage astronomique et pour l'âge du VERSEAU annoncé pour notre époque. Le Grand Pays Normand avec sa forme de BATEAU est mystique dans sa conception.


LE LION ET LA VIERGE A L'ENFANT EN NORMANDIE

Ô Jeanne sans sépulcre et sans visage, toi qui savais que le tombeau
des héros est dans le cœur des vivants (André Malraux)


Il est évident que N. Poussin possède des documents secrets pour réaliser ses toiles, il connait le Zodiaque de Denderah et ses figures égyptiennes pourtant officielement découvert en 1799 par l'armée de Bonaparte. Cela prouve que des documents relatifs au ciel Egyptiens existaient déjà ailleurs et avant les découvertes. Le peintre semble nous indiquer une direction pour découvrir le pays des délices (l'Arcadie), le secret du Roi LION et du NAVIRE ARGO dans le ciel. Si cette constellation maintenant coupée en trois est récente, elle est une projection des autres NAVIRES ou BARQUES placés dans le ciel. Tout n'est que métaphore !




Le NAVIRE ARGO (en latin Argo Navis) était une énorme constellation, parmi celles décrites par Aratos, puis par Ptolémée (Almageste). Cette constellation représentait l’ARGO, le navire utilisé par Jason et les Argonautes. C'est la constellation de l'HYDRE (Hydra) des Egyptiens, mais à cause de sa taille (1884 degrés carrés), l'astronome Nicolas-Louis de Lacaille la divisa dans les années 1750 en trois constellations plus petites : La CARENE la POUPE et les VOILES. Mais le style du sceau de Poussin semble inspiré par l'Egypte, et nous savons qu'il y avait un décan représentant une femme à l'enfant dans le signe de la VIERGE.


Le sceau de N. Poussin
avec la Vierge et le Navire
Le signe Isis la Vierge à l'enfant
transformé en Centaure
La Déesse Athéna (Allat) porte
l'Enfant Roi à l'Anneau

Poussin, initié à l'astronomie et aux secrets des étoiles nous montre le voyage du ROI LION sur sa barque solaire en suivant le ciel pendant la précession des équinoxes. Le culte remonte vers le Nord et les hommes construisent alors leurs nations avec le ciel. Le peintre, comme de nombreux artistes de l'époque, connaissait le secret de la précession des équinoxes et la métamorphose du ciel antique par les Mages astrologues, les gardiens du culte.

Voir : Le Voyage du Roi Lion

On retrouve cette représentation de la VIERGE en Egypte avec la BARQUE D'HATHOR, chez les Grecs avec la Déesse ATHENA portant l'Ange à l'anneau (le bateau), ce secret est lié à la mort et à la résurrection. Le BELIER marque l'Equinoxe du Printemps. Le passgage du SOLEIL dans le signe du BELIER est marqué par le levé du vieux NAVIRE ARGO et donc de l'HYDRE et du LION. Ce phénomène arrive donc chaque année, mais aussi à chaque changement d'Ere (2160 années) et une fois par " Grande Année " cosmique de 26 000 ans circa.




Avec le plan de la construction des Cathédrales, le signe VIRGO (la femme à l'Epi de Blé) est dessiné sur la France. Au Nord, la NORMANDIE et sa capitale ROUEN est dans l'EPI, un symbole de naissance. François Mitterrand terminera la figure avec la cathédrale d'Evry en forme d'anneau. Dans l'assemblage global sur la TERRE, la ville est également un point de passage important lors de la précession des équinoxes. ROUEN est aussi connue comme étant " la belle endormie ", une ville historique sacrifiée à la pétrochimie depuis la fin de la guerre.




L'arrivée de Polaris pour l'Âge du Verseau : La fin des enfers sur Terre ?

La Normandie est dans l'alignement du VERSEAU depuis la grande pyramide dont le signe opposé est le LION, en passant par d'autres régions clefs du monde, tel que HERAKLION en Crète ou la PORTE DU LION de Mycènes en Grèce, les deux Lions Normands (ou Cats, Léopards, Félins, Chats, etc..). Il y a bien évidement d'autre lignes de Ley avec ROUEN vers Paris, l'Europe, l'Amérique, etc.. c'est une construction gigantesque dans le temps réalisée en même temps que le cycle de la précession des Equinoxes, c'est un voyage cachée dans le cosmos sur la barque solaire.


La constellation Virgo porte le navire sur la France
(Ou la Déesse Neith / Sirius)
Rouen est alignée et sur le cercle ésotérique du Verseau
et l'Axe de l'Egypte antique avec la Nubie le pays des Singes

La figure du LION est aussi un avatar de APOLLON (Phébus dit le brillant), et donc de l'un des fils HORUS puisque la MATRICE est Egyptienne. Dans l'apocalypse 9:11 son nom est indiqué :

"
Elles avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon ".

Fruit du hasard, la Normandie existe officiellement depuis
911 mais ses frontières ne changent pratiquement pas depuis la création de la province romaine. Pour les amateurs de Gématrie et de Kabbale,il se trouve qu'en astrologie tropicale (classique) la VIERGE représente le 911 soit le 11 septembre et que le FILS est le 916, un yin-yang, c'est l'Alpha et l'Omega.

En astrologie sidérale tout est décallé de 25 jours, le
916 tombe alors au début du signe du LION et son étoile REGULUS, c'est à dire le ' COEUR DE LION '. Selon plusieurs chercheurs, la constellation du LION pourrait être en fait à l'origine le Chien ANUBIS, le gardien de la nécropole sacrée. Les DEUX LIONS représentent aussi les deux Déesse soeur de l'Egypte, ils sont aussi un symbole de la précession des équinoxes avec l'horloge tournant à l'envers du Zodiaque.

Voir : Secret des Chiens




La cathédrale de ROUEN est la NEF (le Navire) que porte la VIERGE, un avatar de l'Egyptienne NEITH-ISIS, c'est justement ce que représente le sceau de N. Poussin. En suivant la direction de la pointe et de la FIGURE de PROUE qui est une LICORNE, nous arrivons en Anglettere (la Terre des Angles), puis aux Amériques. Il y a plusieurs directions selon l'AXE et il y a donc d'autres alignements à découvrir, dont des faux inventés pour détruire l'ouvrage ou brouiller les pistes. Il y a d'autres secrets, et ce n'est qu'une étape pour ouvrir la cage et donc la Tombe.

Le dessinateur belge HERGE est aussi initié par l'église et il s'inspire du Château de Cheverny en France sur l'axe RLC / ROUEN pour créer son château de Moulinsart. Comme dans la BD, il y a donc plusieurs LICORNES dans le ciel, des vraies et des fausses, brouillant encore un peu plus la carte. Notre constellation de la LICORNE actuelle est aussi une transformation du ciel antique, elle est à l'origine la VACHE sacrée, la Déesse
HATHOR des Egyptiens (la Mère et épouse) du groupe des ISIS, c'est un avatar de NEITH et de SELKIS, des figures du groupe des ISIS.

Voir : La Déesse Neith

Ce marqueur de précession des équinoxes est ancrée dans les mythes Grecs de Jason et les Argonautes mais aussi dans l'épopée babylonienne de Gilgamesh, avec
50 rameurs dans le navire et dans les deux histoires. C'est le nombre égal à la seconde d'arc de à la seconde d'arc de la précession chaque année.

Encore le fruit du hasard, le département de la MANCHE est le
50 et la forme du département ressemble à la PROUE d'un navire avec une FIGURE (de proue) ayant une petite " corne " de LICORNE indiquant la direction du Nord Magnétique à partir de la Terre des hommes du Nord (Northmen), les grands voyageurs VIKINGS, initiés aux secrets, et dont l'épopée est fantastique puisqu'ils découvrent les Amériques avant l'heure et des pays encore inconnus (Brésil, Japon, Etc.).

ALBION est le nom poétique donné à l'Angleterre, une ancienne terre de légendes, comme la Normandie et la Bretagne, mais elle est aussi le bateau qui doit mener à l'
ARCADIE, le paradis terrestre. La Normandie est plus qu'une terre anglaise puisque c'est de cette province que les normands envahissent l'angleterre, la " Terre de l'angle ". ALBION est donc une province Normande et non pas l'inverse, mais selon les vieilles légendes des Celtiques, les deux Terres étaient une seule et même entité. STONEHENGE est également un marqueur de la précession des équinoxes, le site est également relié à GIZEH en Egypte.

Voir : Lignes de Ley


Le Poisson / Dragon d'eau de l'Eglise Ste Jeanne D'Arc de Rouen crache de l'Eau pour le Verseau

La Normandie aime les VACHES (Hathor) et les POMMES, c'est encore ici une manifestation divine du fruit du hasard qui commence sérieusement à ressembler au fruit de la connaissance, la POMME va bien finir par se " métamorphoser " en fruit de l'Arbre de Vie, l'ultime secret ésotérique massacré par les cultes et les pouvoirs en place. La région est également coupée en deux, voir en 3 avec les îles, comme on a divisé en 3 le NAVIRE ARGO et reforgé le ciel plusieurs fois. Dans la bonne vieille ville de Rouen, l'Eglise Sainte Jeanne D'Arc représente la constellation des POISSONS en forme de TRIANGLE (Delta), c'est aussi une figure du Dragon d'Eau de l'Apocalypse regroupant plusieurs constellations (plusieurs têtes).


Et le Dragon riposta, avec ses Anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. Se voyant rejeté sur la terre, le Dragon se lança à la poursuite de la Femme, la mère de l'Enfant mâle. Mais elle reçut les deux ailes du grand aigle pour voler au désert jusqu'au refuge où, loin du Serpent, elle doit être nourrie un temps et des temps et la moitié d'un temps.

Le Serpent vomit alors de sa gueule comme un fleuve d'eau derrière la Femme pour l'entraîner dans ses flots. Mais la terre vint au secours de la Femme : ouvrant la bouche, elle engloutit le fleuve vomi par la gueule du Dragon. Alors, furieux contre la Femme, le Dragon s'en alla guerroyer contre le reste de ses enfants, ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus. Et je me tins sur la grève de la mer. » (Apocalypse 12).




On a caché la véritable histoire du monde, diabolisé des figures, manipulé le ciel dans une matrice psychologique pour que perdure l'esclavage. Qui a tué Bambi ? L'oeuvre de Poussin est lié au Zodiaque et démontre qu'il y a eu des inversions et des changements dans les signes depuis la nuit des temps, mais aussi une confusion avec le message des anciens, ou une occultation puisque même l'élite ne semble pas savoir qu'avant la création du Zodiaque, les anciens avaient déjà un code pour les étoiles.


Reconstitution de la barque solaire à partir des fresques de l'Egypte (16 /9)

Le ciel et la division en Zodiaque est notre histoire du monde, mais les anciens n'avaient pas ces constellations ni cette division au début de l'astro-théologie. Le ciel était beaucoup plus simple, mais toujours en relation avec l'étoile polaire et le mystère de la mort. En reconstituant le ciel Egyptien à partir des tombes, nous avons une autre barque solaire, la Déesse SELKIS (la Vierge) semble montrer le chemin au bateau vers le signe du LION et la constellation du HORUS (ou Anu) complètement occultée du ciel aujourd'hui (il est situé entre le Lynx et le petit Lion). Dans le ciel, un Géant semble attaquer (ou suivre) le navire.

Ainsi
SELKIS guide la barque solaire du Roi sur l'écliptique, exactement comme le phare d'Alexandrie était dédié à ISIS et avait pour fonction de guider les navires vers le port. Ces figures sont aussi en relation avec la France et la Normandie avec le grand cycle de la précession, c'est (presque) toute l'astronomie de l'Egypte que nous avons au-dessus de la France !

C'est peut-être à partir de ces figures du ciel de l'Egypte que nous avons nos mythes avec les naufragés. Le conte du naufragé est un récit égyptien datant du Moyen Empire, écrit en hiératique, conservé au musée égyptien de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Il raconte les aventures d'un Égyptien qui, après avoir fait naufrage, parvient à gagner une île, puis regagne son pays natal, chargé des trésors de cette île. Le début du document est perdu, mais l'essentiel du texte conservé a permis sa traduction.


LA TOMBE DU ROI ARTHUR / HORUS

LE ROI DE COEUR

Le Roi jeté à la Seine à Rouen - Une métaphore du Fils Horus

12 Chevaliers = 12 Disciples = 12 mois de l'année

ARTHUR est un nom d'origine celtique, il provient des éléments arth, ours. Le second élément latinisé dans Artori(u)s est peut-être le mot rix, roi . Sa signification serait donc celle de « roi des ours ». L'ours était autrefois un emblème royal chez les Celtes, tout comme le LION le sera dans les monarchies européennes. ARTIO était d'ailleurs le nom de la déesse ourse celte.

Arthur Ier de Bretagne ou
ARTHUR PLANTAGENÊT (29 mars 1187 – 3 avril 1203), fils posthume de Geoffroy Plantagenêt et de la duchesse Constance de Bretagne, fut duc de Bretagne de 1201 à sa mort, et héritier désigné au trône du Royaume d’Angleterre, devant succéder à Richard Cœur de Lion. Seules les Annales de Margam donnent une date pour la mort d'ARTHUR, le 3 avril 1203, date à laquelle on sait par ailleurs que Jean était à ROUEN :

" Après que le roi Jean eut capturé Arthur et l'eut tenu vivant pour quelque temps en prison, après dîner le jeudi précédant Pâques, comme Jean était saoul et possédé du démon [ebrius et daemonio plenus], il tua Arthur de sa propre main et jeta le corps, attaché à une lourde pierre, dans la SEINE. Un pêcheur le trouva dans son filet, et ayant été ramené sur la rive et reconnu, il fut porté pour être secrètement inhumé, par crainte du tyran, au prieuré de Bec nommé Notre Dame des Prés. "

De grandes incertitudes demeurent dans la façon dont
ARTHUR trouva la mort. D'après Walter de Coventry, il disparut subitement et le lieu de sa sépulture est inconnu, d'après Ralph, abbé of Coggeshall, Hubert de Burgh, l'officier commandant la forteresse de ROUEN, reçut ordre du roi, avec le consentement de son conseil, d'énucléer ARTHUR et de lui faire subir d'autres mutilations de façon à le frapper d'incapacité au trône. Hubert l'épargna mais prétendit au roi qu'il en était mort et qu'on l'avait enterré à l'abbaye cistercienne Saint-André de Gouffern. Beaucoup d'auteurs considèrent que c'est à partir de 1208 que la mort d'ARTHUR est connue. Sa sœur Aliénor de Bretagne, héritière légitime des Plantagenêts après la mort d'ARTHUR, restera en détention jusqu'à sa mort 38 ans plus tard.

Rien ne prouve que ce ROI existe historiquement, de plus,
CAMELOT est basé sur " cam " le nom de la terre d'accueil des anciens Egyptiens. Le CHARIOT et URSA MINOR sont des positions dans les étoiles pour la fin du grand cycle de la précession des équinoxes, symboliquement le FILS revient pour venger son père. La Reine GUENIEVRE est " le blanc " en Gallois, c'est la LUNE, et ARTHUR est bien sûr le SOLEIL. ARTHUR est l'Aeon, l'âme et l'esprit de HORUS, le fils du soleil : AMON RÊ.


Arcas la petite Ourse Ursa Minor et le Chariot d'Arthur

Il y a plusieurs légendes avec les constellations. Selon la mythologie grecque, la constellation de la GRANDE OURSE représenterait CALLISTO, une nymphe aimée de Zeus. Quand Héra, l'épouse de Zeus, découvrit leur relation, elle changea CALLISTO en Grande Ourse et son fils ARCAS en PETITE OURSE, ils furent condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer.

Selon une autre version, la nymphe
CALLISTO était la fille de Lycaon, un roi d’ARCADIE. Zeus l’aperçut alors qu’elle chassait en compagnie d’ARTEMIS (Athur) et il s’en éprit. Héra, jalouse, changea la jeune fille en ourse après qu’elle eut donné naissance à un fils, ARCAS. L’enfant grandit, devint un homme, et un jour qu’il participait à une chasse, la déesse dirigea Callisto vers l’endroit où il se trouvait, dans l’espoir de lui voir décocher une flèche à sa mère, en toute ignorance. Mais Zeus enleva l’ourse et la plaça parmi les étoiles. Plus tard, son fils ARCAS vint l’y rejoindre. Ils prirent respectivement les noms de Grande Ourse et de PETITE OURSE.

La GRANDE OURSE est à l'origine du terme « septentrional » : les Romains appelaient cette constellation septem triones c'est-à-dire « les sept bœufs de labour » qui tournent toujours autour du nord. Au Royaume-Uni, on l'appelle the Plough (la charrue), aux États-Unis, the Big Dipper (la grande cuillère), en Scandinavie, Karlavagen (le wagon de Charles, probablement Charlemagne), en Bretagne Karr kamm (chariot tordu),
KARR ARTHUR (le chariot du roi Arthur) ou Lost-arar (le bout de la charrue).

Les trois étoiles (où quatre) de la poignée de la GRANDE OURSE (la casserole) sont des pointeurs, on suit l'
ARC (l'Arc de Arcturus) de la poignée de la Grande Ourse pour arriver sur l'étoile ASTURUS et finalement sur SPICA de la Vièrge.

Dans l'astronomie hindoue, on l'appelle aussi Sapta Rishi (les sept sages), et en persan, Haft Awrang (les sept trônes). En astronomie chinoise, ses sept étoiles principales correspondent à l'astérisme Beidou, un des plus anciens astérismes utilisés (hormis les loges lunaires, dont l'orientation était utilisée pour suivre le cycle des saisons.

Une version arabe raconte que la constellation représente le CERCUEIL d'un père tiré par ses trois filles (le rectangle que forment les quatre étoiles représente son cercueil). Elles le portent depuis la nuit des temps et essaient de rattraper son assassin (La Petite Ourse). Le jour où elles attraperont l'assassin, ce sera la fin du ikhan, la fin de la précession et donc la fin du monde !




Les trois étoiles - où quatre avec MIZAR et ALCOR son compagnon - de la poignée de la GRANDE OURSE (la casserole) sont des pointeurs, on suit l'ARC (l'Arc de Arcturus) de la poignée de la GRANDE OURSE pour arriver sur l'étoile ACTURUS et finalement sur SPICA de la VIERGE à l'EPI.

Certains y voient un cheval et du cavalier, dans certaines légendes c'est une chasse, et les trois étoiles sont des chasseurs et l'un d'eux a un chien,
MIZAR est un chasseur et ALCOR est son chien. Une autre histoire implique les Pléiades, un amas d'étoiles dans la constellation du Taureau, les " Sept Soeurs ".


NICOLAS POUSSIN ET MOÏSE

Arthur est un nom d'origine celtique, . Arthur provient des éléments arth, ours. Le second élément latinisé dans Artori(u)s est peut-être le mot rix, roi . Sa signification serait donc celle de « roi des ours ». L'ours était autrefois un emblème royal chez les Celtes. Nicolas Poussin a également consacré un certain nombre de tableaux à la vie de Moïse. Le tableau " Moïse sauvé des eaux " 1647 (Musée du Louvre. Paris) une fois remis dans le bon sens est clairement une scène avec les figures du Zodiaque de Denderah.




A droite, ORION (Onouri) porte du bois vers la pyramide. A gauche, Abraham attend avec un joli bouquet de fleurs devant son Sphinx. Il y a un obélisque dans le fond avec le Pic de Bugarach, le pays des Templiers et plusieurs édifices égyptiens. Dans d'autres tableaux, on peut clairement voir le Zodiaque et les signes astrologiques dans le ciel.

Le PIC (le Roc ou le Rocher) est le DELTA sacré des Egyptiens, à l'origine il symbolise l'embouchure du Nil et sépare la Haute Egypte de la Basse Egypte sur le le 33 parallèle dans l'hémisphère Nord. Avec la MATRICE de l'Âge des POISSONS, le DELTA est intégré dans la constellation des POISSONS, il est un élément pour toucher le Divin, la constellation CETUS.

Voir : Secret des Triangles

L'astrologie fut largement considérée comme étant une science durant tout le Moyen Age et la Renaissance. Ce ne fut qu'au XVIIème siècle que le statut de science lui fut retiré dans plusieurs pays occidentaux. A travers les symboles et le figures astrologiques et des constellations se cache la MATRICE du Monde.

Le mystère du cosmos ne pouvait en aucun cas être une science. C'est un matériel de MAGIE, donc d'un puissant levié PSYCHOLOGIQUE sur la MASSE ignorante (les abeilles de la ruche). Une gnose diabolique et hérétique de la source et du message des anciens avant le Déluge et la dispersion.


ORION LE GEANT DE L'HIVER

ORION est utilisé dans toutes les cultures car elle fait partie des rares constellations immédiatement reconnaissables par leur forme, elle a aussi la particularité d'être visible depuis les deux hémisphères de la terre. ORION se trouve à la croisée de la colure des solstices et de l'équateur céleste, cette position remarquable dans le ciel met en évidence l'ancien SOLSTICE d'HIVER. Mais dans le SUD tout est inversé, c'est le SOLSTICE de l'été.

Pendant un SOLSTICE, le Soleil ne changeait presque pas sa position pendant 40 jours. Ainsi le dieu HORUS se bat pendant 40 jours en enfer contre son oncle SETH, tout comme JESUS se bat pendant 40 jours dans le désert contre SATAN (Seith - Sata). C'est le combat du jour contre la nuit, dans la journée le Soleil se leve à l'HORUS-ZON le jour, et se couche au SUN-SETH la nuit. A ce moment là, OSIRIS est aveugle, son ancien nom AUSAR (Azar ou Asar) est phonétiquement très proche de LAZARE de la Bible.

Il faut donc replacer le ciel antique pour comprendre le sens de la constellation d'ORION utilisée pas les anciens. Le tropique du CANCER porte ce nom car, il y a environ 2 000 ans, le Soleil entrait dans la constellation du CANCER lors du SOLSTICE de Juin (vers le 21 Juin). À cause de la précession des équinoxes, le Soleil se situe désormais dans la constellation des GEMEAUX lors de ce solstice.




Avec la Précession des Équinoxes les étoiles changent de place dans le ciel. En Egypte, la Crue du Nil avait lieu vers le 19 juillet et les anciens Égyptiens pouvaient voir dans leur ciel étoilé la forme de cette future Déesse qui semblait tenir un arc et une flèche dans ses mains, prête à la décocher dans la direction de l'Est. La pointe de sa flèche représentait la lumière de la flamme précédant l'arrivée de la LUMIERE du Soleil à son lever. La flèche décochée de NEITH - SIRIUS mettait le feu à l'horizon et au Soleil levant de l'Est.

L'étoile brillante SIRIUS de CANIS MAJOR apparaissait donc dans le ciel juste avant le lever du Soleil en donnant l'impression que l'astre solaire avait un frère Jumeau. La Déesse SOPDET-HATHOR est une vache sacrée proche de la déesse NEITH, c'est l'actuelle constallation de la LICORNE. C'est cette constellation que vise la Déesse NEITH en direction d'ORION très proche, cela annonce la Renaissance de superposée à la crue du Nil, qui allait nourrir l'Egypte sous son apparence de vache.

Voir : Sirius et Neith

Dans une autre projection, la vache HATHOR-SOPDET semble porter son fils HORUS / OUPOUAOUT avatar de HAROERIS (Horus l'ancien) avec l'aide de NEITH-ISIS dont elle est une projection. Elle pointe la direction du TAUREAU avec son arc mais aussi la tête d'ORION, afin de traverser le fleuve et le désert pour escalader la montagne (le Delta des Poissons) au sommet du Zodiaque dont la base correspond au point ZERO de notre ère sur l'écliptique.

Il semblerait que la figure d'ORION porte NEFERTOUM le grand héros de la constellation PERSEUS (le héros grec Persé) qui est au-dessus de la figure représentant le géant. Mais un autre personnage est possible à l'épaule d'ORION car la figure de OUPOUAOUT est aussi dans cette partie du ciel. Tout dépend de l'orientation du ciel et la saison.


Paysage avec Orion aveugle cherchant le soleil (1658) - Nicolas Poussin. Metropolitan Museum of Art, New York.

C'est ce que représente le tableau de N. Poussin dans son paysage avec le géant aveugle cherchant le soleil portant son fils sur les épaules, le tableau est en inversion par rapport aux figures et au sens de rotation cu ciel, on y voit les aussi les GEMEAUX, Le grand chien (Canis Major), se tient debout aux pieds du maître dans un scintillant groupe d’étoiles, le petit chien (Canis Minor) OUPOUAOUT comme un couple d’étoile est situé aux épaules d’ORION.

Ce passage du fleuve marque notre actuel solstice d'hivers ou d'été selon l'hémismère, et une transformation de la nature, ORION le seigneur du Karma représente la MORT et la RENAISSANCE de la nature, comme OSIRIS à son époque.



Après la disparition de Nicolas Poussin (novembre 1665), en France Colbert fit exclure l'astrologie du champ des sciences en 1666, la raison étant principalement de garder l'édifice politico-religieux en place.

Comment N. Poussin avait-il la connaissance du ZODIAQUE DE DENDERAH et ses figures en 1650 si le Disque est découvert en 1799 en Egypte par l'armée de Napoléon ?

Pourquoi le Disque de Denderah est présenté en inversion au Louvre avec des explications farfelues sur la significations des symboles ?



Il y a bien d'autres secrets à dévoiler et quand le moment viendra, la porte s'ouvrira (c'est la prophétie).

Ave Maria, gratia plena, Dominus tecum


SOURCES ET LIENS 




© 2002 / 2014 - SecreteBase - Tous droits réservés