HAPY LE VERSEAU
Le Verseau D'eau et la Perche de Hapy

LA BARQUE SOLAIRE DANS L'OCEAN

A l'origine, la constellation du VERSEAU n'est pas un " Verseur d'Eau ", mais un BATEAU, c'est donc après une reforge du culte que les Egyptiens inventeraient la figure du VERSEAU, reprise plus tard par les autres pour leurs Zodiaques et les systèmes politico-religieux. Le BATEAU est reconstitué à partir des éléments des tombes datant de 1 500 Av. notre ère environ, cette barque solaire peut aussi représenter un cercueil et le voyage du Roi dans l'au-delà pour finalement sortir au jour.


Reconstitution du Ciel Egyptien à partir des tombes (-1500 circa)

La poupe (arrière) de ce navire est construit principalement avec notre signe du CAPRICORNE et des éléments du VERSEAU pour le mât. A côte nous avons un GEANT, certainement un monstre marin (Baleine ou Pieuvre) sur l'océan ou le fleuve. Ce GEANT est construit avec plusieurs éléments de nos constellations (Verseau, Pégase, Dauphin, etc.), il semble attaquer le navire sur l'écliptique ou le suivre.

Notre astrologie moderne est donc exclusivement le fruit de plusieurs reforges du Temple avec des changements, cela ne correspond plus à rien, cependant la religion ancienne est toujours celle de l'élite, la masse ignorante (le troupeau) ne peut donc rien comprendre au culte.


LE VERSEAU

En latin le VERSEAU est une traduction de UDROKOOS (ou hudrokhoeus) le " Verseur d'Eau ", l'ancien nom grec de cette constellation dérivé du latin AQUA, c'est à dire " EAU " de la racine indo-européenne AKW-un avec les dérivés ACI pour " une petite île ", " la source " ou une " chose sur l'eau ".

Le VERSEAU est une constellation zodiacale de l'hémisphère austral, la partie de la constellation la plus facilement identifiable est celle de la á JARRE A EAU (ou vase) qui a la forme caracteristique d'un Y. A droite de la Jarre, on trouve les deux étoiles les plus brillantes de la constellation, de troisieme magnitude environ.


La Constellation du Verseau

L'étoile ALPHA est en arabe SADALMELIK signifiant " favorable au roi " et l'atoile BETA est appelé SADALSUUD ce qui veut dire " la bonne etoile du monde ". À gauche de la JARRE, on observe deux bras parallèles qui correspondent à l’eau qui s’en écoule. Trois objets remarquables de notre Galaxie sont observables dans la constellation : l’amas globulaire M2, la nébuleuse Saturne et la nébuleuse Hélix.


AGE DU VERSEAU

Un Nouvel âge commence lorsque le point de l'équinoxe du printemps boréal entre dans la limite d'une nouvelle constellation. Si pour les anciens le VERSEAU commence vers 2012 ce n'est plus le cas avec le dessin du ciel realisé en 1928 qui repousse le nouvel âge vers 2675 exactement sur l'équinoxe de printemps quand le soleil sera à l'intérieur des limites de la constellation du VERSEAU, tel que défini en 1928 par nos experts astronomes illuminés.


Le Soleil sur l'Ecliptique le 15 Mars 2012

Le dessin des frontières en 1928 aurait des conséquences étranges si on utilisent la carte du ciel, tout a été fait pour fixer la date du passage dans un plan pour l'humanité, mais si nous prennons les anciennes cartes et les Zodiaques de l'humanité, nous sommes bien dans le VERSEAU ! C'est la fin de l'Âge des POISSONS et l'instauration d'un nouveau système politico-religieux par le Temple.

Voir : Âge du Verseau


HORUS LE POISSON

La bataille pour l'Eau de Vie

Lorsque l'eau est la vie et que la Mère-terre était la source, elle a été représentée comme un grand poisson, et son fils était le seigneur de la vie et porteur de nourriture dans l'inondation. Cet HORUS de l'inondation était le sauveur du monde en tant que porteur périodique de l'eau et de la nourriture, il était le poisson et le seigneur de la vie alors que la secheresse était le mal identifié à SETH. Le jeune héros gravit la tige de papyrus comme l'âme de la végétation et monta sur cette tige pour prendre son siège sur la fleur, il était le jeune homme qui a escaladé la tige de haricot, l'échelle, l'AXE de la Terre, pour monter au ciel et tuer le géant.

HORUS est celui qui a combattu et vaincu le DRAGON de la sécheresse à une saison et le SERPENT des ténèbres à une autre. Ainsi l'enfant-dieu de l'Egypte devient un type de l'éternel à venir par la renaissance dans le temps et la saison du printemps, il représente les éléments de la vie et de la lumière d'abord par la nourriture et l'eau, c'est l'esprit sans cesse renouvelé de la jeunesse.

Dans l'illustration d'une tombe thébaine la Grande Mère a une forme de crocodile, elle vient de donner naissance à l'enfant
HORUS ou HAR-UR en équilibre sur un crocodile. Cette image du jeune enfant avait été apporté au centre du zodiaque avec le crocodile et l'Hippopotame de HATHOR.

L'image a ensuite été constellé dans le ciel du sud où
HORUS le vainqueur était représenté par ORION traversant la rivière et brandissant les insignes de sa souveraineté. Son arme est le baton, comme celui d'HERACLES en Grèce. Le conflit initial était pour l'eau potable. Lorsque HORUS est venu par l'eau il a nagé sur le déluge de l'inondation quand il n'y avait pas de bateau ou une arche au sein des eaux, exactement comme le poisson Ichthus des chrétiens. Au centre du Zodiaque il combat le TAUREAU de la GRANDE OURSE, un avatar de SETH. Dans la continuation des signes du Zodiaque, le VERSEAU est indissociable à celui des POISSONS avant lui, et au CAPRICORNE juste après lui, la division du ciel coupe l'histoire à travers les étoiles.

Voir : Des Poissons dans le Ciel


LE SEIGNEUR NEPTUNE

Il manque trois planètes dans notre système (Matrice) de 7 jours avec 5 Astres Antiques, la LUNE et le Soleil, l'astre NEPTUNE est découvert officiellement le 26 décembre 1846, mais selon plusieurs auteurs NEPTUNE serait visible sur le Zodiaque de Denderah. Si l'on assimile URANUS au Ciel, comme ce fut le cas en Mésopotamie avec le Dieu ANU et OURANOS en Grèce, NEPTUNE peut être assimilé à ATOUM ou KNOUM, le potier et Dieu créateur du monde avant de devenir le Soleil couchant de .




Le potier créateur KNOUM deviendra le Dieu tutélaire de Memphis sous le nom d'OSIRIS-PTAH, il trône dans la ville de Mendes avec la Grande Déesse poisson HATMEHYT (certainement le Poisson Austral) épouse du Bélier BANEDBDJDET (Bélier de Mendès), qui n'est absolument pas un Bouc, c'est " lâme d'Osiris ", il protège les naissances.

OSIRIS-PTAH présente aussi des points communs avec le sémitique et mésopotamien OANNES et donc le NEPTUNE - POSSEIDON du monde gréco-romain. Le signe du VERSEAU est situé dans cette zone du Zodiaque de Denderah indiquant que nous sommes dans l'eau. Cependant, plusieurs doucments antiques indiquent que cette vision du ciel est une reforge.


HAPY ET LE NIL

Chez les Egyptiens la constellation sous les Pieds d’Orion ressemble à un serpent avec un bec d’oiseau portant une couronne se trouvant sur ce qui ressemble à un bloc de pierre ou un autel. Les Égyptiens appelaient le fleuve de l'Egypte NA-EIORE signifiant " Le fleuve d’Orion ", c'est le Nil. Certains Grecs dont Diodore et Théon d’Alexandrie assurent que le nom d’ERIDAN remplaça le nom du Nil, Eratosthène dit même qu’Aratus appelle ERIDAN " Le fleuve d’Orion ". Le fleuve mythique a donc été déplacé par les Grecs dans la construction de leur Mythes.

En Egypte le Nil est le fleuve de vie, il jouait un rôle très important car tout est organisé avec les crues du fleuve. Le Fleuve nourricier, fut aussi divinisé sous le nom d’HÂPY (Haapi) dans la mythologie égyptienne. Le Dieu était représenté sous les traits d'un personnage aux formes ANDROGYNES. Si son corps est masculin, il n'en a pas moins deux grosses mamelles féminines qui assurent la prospérité aux Égyptiens


Hâpy
Hâpy Verse les Eaux
Hâpy
Hâpy

Son ventre est proéminent et gras, et il porte sur la tête un panache de plantes du Nil, et il porte sur la tête un panache de plantes du Nil. Il est souvent représenté sous la forme duale de jumeaux, l'un portant sur la tête des tiges de papyrus (symbole de la Haute-Égypte) et l'autre portant un nénuphar (symbole de la Basse-Égypte). Parfois, comme la grande Déesse des Poissons, il est représenté avec un Poisson sur la tête.

HÂPY est la personnification divine plutôt qu'une simple allégorie du fleuve, il pouvait aussi être représenté avec une tête d'hippopotame, toujours sous sa forme hermaphrodite, c'est aussi une figure du signe du VERSEAU dont l'eau s'écoule de ses seins ou d'une coupe plus tard. HÂPY personnifie plus spécifiquement les phénomènes naturels qui lui étaient associés : la crue en pleine saison sèche et la fertilisation annuelle des sols, auxquelles les Égyptiens ne pouvaient attribuer d'explication rationnelle.

Selon la légende, HÂPY vivait dans deux lieux cachés. Le premier se situait sous la première cataracte du Nil, près d'Éléphantine. De là, il versait le contenu de deux jarres pour faire monter les eaux de Haute-Égypte. L'autre lieu était situé en Basse-Égypte près de Memphis, et servait à approvisionner le delta en eau féconde. Les Égyptiens attribuaient à HÂPY la force vitale du Nil qui provenait du LIMON NOIR riche en SELS MINERAUX qu'il transporte et qui fertilisait les rives du fleuve en apportant sa richesse à l'Égypte. Il est également, par extension, le symbole de la prospérité et de la fécondité.

Chaque année, le Nil débordait de son lit pour fertiliser les rives asséchées par le climat aride de l'Égypte. Le LIMON NOIR qu'il transportait rendait possible la culture. Symbole de ces crues annuelles, HÂPY avait un rôle prépondérant dans la vie des Égyptiens de l'antiquité : du niveau de ces crues dépendait la survie de ce peuple ce qui explique son caractère ANDROGYNE car il pouvait être positif ou négatif quand les crues étaient faibles, l'arrivée de l'été et de la crue du Nil apportait aussi les maladies, le Dieu du fleuve verse les deux eaux (eau de vie et eau de la mort).

Le Professeur Wallis Budge (Les dieux des Égyptiens 1904) sur la DOUBLE CAVERNE indique que les Égyptiens croyaient que le Nil a augmentait dans la première cataracte appelée QERI (la Double Caverne) ", et que le Nil du Sud était pour eux que partie de la rivière qui s'étend de l'île Eléphantine à un endroit quelque au Nord de l'actuelle vile d'Assiout.

Cette DOUBLE CAVERNE a été comparée à deux seins et toutes les bonnes choses sont répandues à partir de ces deux mamelles de l'Egypte, elle était la MAISON DU NIL et la COUCHE DU NIL où le jeune homme vigoureux Dieu du Nil regardait jusqu'à la saison de l'inondation pour remplir l'ensemble du pays. Le gardien de cette inondation était le Dieu KNOUM, le potier qui façonne l'oeuf cosmique avec l'aide de la Grand Déesse du Fleuve.

Source : Wallis Budge - Les Dieux des Égyptiens

La source la plus haute du Nil naît dans les montagnes du Ruwenzori (Rwanda), ce nom veut dire " faiseur de pluie ". Le NIL BLEU prend naissance au lac Tana sur les plateaux d'Éthiopie, il forme le Nil lors de sa confluence avec le NIL BLANC à Khartoum, au Soudan. Son nom du fleuve provient de sa couleur foncée, due à sa forte teneur en limon, par contraste avec celle du NIL BLANC, plus claire. Le NIL BLEU est parfois assimilé au fleuve Gihon et selon la Genèse du Temple il traversait le pays de KOUSH, un nom lié à l'Éthiopie, c'était l'un des quatre fleuves qui abreuveraient le jardin d'Éden.


Hap-Meht et Hap-Reset

Le Nil portait des noms différents selon les régions qu'il traversait, le dieu du Nil du Sud a à sa tête un groupe de plantes de LOTUS tandis que celui du Nil du Nord a un groupe de plantes de PAPYRUS, le premier Dieu est appelé HAP-RESET, et le second HAP-MEHT. Lorsque le deux formes du Dieu sont indiqués en un seul caractère, il devient le Dieu HÂPY notre signe zodiacal du VERSEAU.

HÂPY tient dans ses deux mains les deux plantes, le PAPYRUS et le LOTUS (ou lys) dont il était censé verser l'eau sur les deux Nils. Un VASE (ou pot) est rempli par de l'EAU MORTE et le deuxième est rempli par de l'EAU DE VIE, c'est l'eau des vivants et l'eau des morts. D’autres représentations mettaient la divinité doublement en scène, HÂPY pouvait aussi être figuré avec une double tête de CANARD.




Il y a des représentations avec les dieux HORUS et SETH partageant un seul corps. Il y a aussi des objets notament des sceptres à l'éfigie de SETH, la forme du sceptre OUAS, symbole de pouvoir et du Roi, représente la tête de SETH. Quand le royaume est attaqué, le Roi défend son territoire contre ses ennemis et SETH l'aide au combat car il représente aussi la force.

Le Dieu
ANTYWEY est une forme combinée de HORUS et SETH, la figure ressemble à JANUS l'homme à à deux visages, cette divinité correspond à deux faucons représentant HORUS et SETH réconciliés. ISIS - NEPHTYS est la parèdre du Dieu résultant de cette fusion. Son nom signifie « le griffu » et il fut vénéré à Matit dans le 12e nome de Haute Egypte.

ANTYWEY pourrait symboliser l'union des deux Terres (haute et basse Egypte) où SETH était le maître du Sud et HORUS le maître du Nord mais aussi une fusion Est-Ouest, cette figure fait de suite penser à l'Aigle à deux têtes ou Aigle bicéphale, un symbole qu'on retrouve en héraldique et en vexillologie.


Le dieu Hapy " père des dieux " - Temple de Ramsès III - Thèbes

Dans l' Ennéade d' Héliopolis, le Dieu de la Terre SEB (ou GEB, KEB) est aussi identifié à un CANARD, il est le père de Osiris, Isis, Set, Nephtys, et de Horus l'ancien. Mais il y a des confusions avec les POULES et les OIES. Les anciens Egyptiens pensaient que le rire de SEB (probablement ses cancanements) étaient les tremblements de terre et qu'il a permis que les cultures poussent.

La Déesse de la fertilité féminine HATHOR (H) et gardien des femmes enceintes est aussi un CANARD quand elle est fille de RA avant d'être VACHE (Mère). Le LOTUS BLEU était sa fleur sacrée, elle a finalement été absorbée par la déesse ISIS.

Ce lien que tressent les deux HÂPY constituait un signe hiéroglyphique que les Égyptiens appelait SEMA " l’union ". Le SEMA-TAOUY est le symbole de l'unité de L'Egypte, il réunit le PAPYRUS, symbole de la Basse-Egypte et le LOTUS, symbole de la Haute-Egypte, noués autour du hiéroglyphe SEMA. Le symbole apparaît souvent sur les vases et le mobilier. Symboliquement réunies, les Deux-Terres vivent en paix sous l'autorité du Pharaon.


LE LIMON NOIR

Le Dieu de l'eau était en relation direct avec le SEL (eau salée) et le LIMON NOIR du Nil. Le LOTUS faisait partie du mythe égyptien de la création du monde ; d'après la mythologie il était issu du LIMON originel, et c'est de son calice qu'était sorti, sous les traits d'un bel adolescent, le divin Créateur. La fleur de LOTUS, s'ouvre au lever du soleil pour se refermer à son coucher et elle était comparée au dieu du Soleil et au déploiement de la lumière hors du LIMON originel.

Le LOTUS était appelé « la belle nennufer » et c'est l'origine du mot " nénuphar ". La fleur aidait les vivants à conserver leur vigueur et aidait les morts à renaître dans l'au-delà. Le LOTUS BLEU était plus apprécié que le LOTUS BLANC car il exhalait une odeur plus suave ; il était l'attribut du Dieu enfant NEFERTOUM de Memphis, le « Seigneur des parfums », notre actuelle constellation PERSEE.

Voir : Nefertoum le Lotus Bleu

La source de la eaux du dieu du Nil était inconnu et les Egyptiens à une période de leur histoire, ont cru que le Nil a augmenté hors de la terre entre deux montagnes qui se trouvaient entre l'île d'Eléphantine et l'île de Philae, mais ils n'avait aucune idée exacte où et comment l'inondation commençait. Les grandes villes de l'Egyptes sont toutes sur les rives du Nil car il il apporte la vie en fertilisant la terre et l’abondance des récoltes.
Chaque été la crue du Nil apportait le LIMON NOIR permettant la culture de ses rives, c’est de ce LIMON NOIR que vient le nom antique de l’Égypte KEMET, ce qui veut dire " la terre noire ". KEMET est aussi le nom des habitants en bordure du Nil, mais ils ne sont pas tous avec une couleur de peau noire contrairement à ce que l'on pense, l'Egypte est une terre avec toutes les races et même des asiatiques. Le LIMON NOIR du Nil est aussi à l'origine de la figure du Dieu OSIRIS peint en noir. La couleur noire est un signe de la fécondité qui plus tard sera assimilée à l'acte sexuel (paint in black).


Onouris - Orion
Osiris-Min-Amon
Osiris-Min Peint en Noir

Le Nil a été aussi considéré comme un seuil entre la vie et la mort, l’au-delà dans la spiritualité en Egypte. Le dieu SHU (ou Shou) fût identifié avec le Dieu ONOURIS, appelé alors ONOURIS-SHU. Il est était considéré comme le lieu de la naissance et de la croissance et l’ouest celui de la mort, comme le dieu , le soleil, qui subit ces trois états : naissance, mort et résurrection à chaque fois qu’il traverse le ciel, les Egyptiens pensait que durant la nuit le soleil traversait un tunnel. Ainsi, tous les tombeaux ont été placés à l’ouest du Nil, parce que les Égyptiens croyaient que pour entrer dans l’au-delà, il fallait être enterré du côté symbolisant la mort.

ONOURIS-SHU et sa soeur TEFNOUT étaient vénérés à Bouto, ils y prennent la forme de flamants roses, c’est pourquoi, on voit sur la planisphère de Denderah la constellation ORION au-dessus du FLAMANT ROSE le Dieu Fleuve, c'est la figure de ONOURIS traversant le Fleuve Nil comme un FLAMANT ROSE. Cet oiseau migrateur peuplait autrefois les bords du Fleuve Nil, son retour annonçait l'arrivée de la crue, comme le HERON. Ces oiseaux du fleuve semblent marcher sur l'eau. Chez les Egyptiens, l'oiseau BENOU symbolise le soleil renaissant et il est associé à l'inondation.


Homme au Serpent de la Venta (Musée de Mexico), Hâpy dans la grotte du Serpent en Egypte
et le bas-reliefs assyriens avec le génie ailé à tête d'aigle assimilé à Ninurta le Dieu de la fertilité et de l'irrigation

Les Egyptiens font une connexion avec les sources d'eau et le paradis dans l'au-delà, le Paradis Egyptien est encerclé par une rivière (ITRU) qui sortit du ciel mystérieusement, cette rivière a atteint la surface de la terre à travers deux trous dans la première cataracte entre Éléphantine et Philae et a émergée comme un fleuve. C'est ainsi que le Dieu du Nil HÂPY est représenté entouré d'un animal de protection, il verse l'eau du Nil à la surface de la terre sur deux vases, symbolisant les sources cachés dans les deux grottes sous les rochers.

Ces représentations stylisées et symboliques combinant le FLAMANT ROSE et le Nil entourant le dieu HÂPY ressemble à un l'HOMME SERPENT que l'on retrouve chez les peuples amérindiens avec la figure de QUETZACOALT , chez les Mésopotamiens avec le Dieu de la fertilité NINURSA et chez les asiatiques avec BOUDHA l'éveillé entouré de serpents. Il n'est plus question d'illumination et de troisième oeil, mais de franchissement du fleuve et de noyade !

En occultisme, ce passage du fleuve devient un symbole de l'initiation, c'est un rituel de passage que doit subir l'initié, une transformation alchimique dans la " grotte " pour atteindre un état de perfection après une mutation et créer ainsi un " Homme Nouveau " par la connaissance des secrets. Mais la pomme de la connaissance n'est pas le fruit de l'arbre de vie.


Quetzacoalt le Serpent à Plume avatar de Hâpy le Dieu du Fleuve

Hérodote (5ème siècle AV-JC) récusait l'identification au Nil à cause du nom grec du fleuve, il pensait au Rhin qui se jette dans la mer du Nord ou à la Vistule d'Europe centrale, et principal fleuve de Pologne. Pour les Athéniens, le nom du fleuve mythique a servi à désigner un affluent de l'Ilissos coulant à l'ouest de la cité attique, près du Lycée. Elle est diversement identifié avec le Danube (Istros) en Hongrie et la rivière du Pô en Italie du Nord. Selon Eschyle c'est le Rhône ou un de ses affluents.

Etymologiquement,
ERIDANUS désigne les RIVES d'un fleuve plutôt que de l'eau qui coule, en français RIVIERE est la terre située le long d'une rivière ou d'un fleuve. Son lointain ancêtre latin RIPA signifie " ce qui est coupé par la rivière ". Le mot rivière vient de la racine indo-européenne REI " déchirure " ou " couper ", de la forme étendue REIP dérivé du vieux norrois (anglo-normand) RIFA " déchiré " proche du scandinave et du Danois RIFT, du germanique RIFTI, du vieil anglais RYFE " abondante ".




Dans le mythologie grecque, l’ÉRIDAN (Êridanós) est un dieu-fleuve dans lequel meurt le soleil. Ce fleuve est mentionné par Hésiode dans sa Théogonie comme étant le fils d'OCEAN et de TETHYS, il coule à l'occident du monde. ERION signifie " sépulcre " ou " tombeau ", vraisemblablement au sens de " lieu sacré " et DANOS signifie " don " , " ou " offrande " mais a tardivement été compris comme signifiant " du matin ".

La mythologie indique aussi que l'
AMBRE provenait des larmes versées par les Héliades (peut-être la constellation de la Baleine à côté) qui se jette dans le fleuve ERIDAN. Les forêts de la région de la mer Baltique contient 90% de l'ambre du monde et c'est une identification certaine et géographique en relation avec ERIDANUS qu'il est possible de faire avec la mythologie.


Dans le mythologie grecque, l’ÉRIDAN (Êridanós) est un dieu-fleuve dans lequel meurt le soleil. Ce fleuve est mentionné par Hésiode dans sa Théogonie comme étant le fils d'OCEAN et de TETHYS, il coule à l'occident du monde. ERION signifie " sépulcre " ou " tombeau ", vraisemblablement au sens de " lieu sacré " et DANOS signifie " don " , " ou " offrande " mais a tardivement été compris comme signifiant " du matin ".

La mythologie indique aussi que l'
AMBRE provenait des larmes versées par les Héliades (peut-être la constellation de la Baleine à côté) qui se jette dans le fleuve ERIDAN. Les forêts de la région de la mer Baltique contient 90% de l'ambre du monde et c'est une identification certaine et géographique en relation avec ERIDANUS qu'il est possible de faire avec la mythologie.


LA PERCHE DE HAPY

Aquarius et le Poisson du Sud

La PERCHE de HAPY (Verseau) est la constellation du POISSON AUSTRAL (Piscis Austrinus), au pied du VERSEAU, il dépasse de l'écliptique. Cette PERCHE représenterait à l'origine la Déesse du fleuve HATMEHYT non-identifiée et/ou HEDDET (Hedydyet) mais y a très peu d'informations sur cette Déesse, elle peut aussi être le Poisson du CAPRICORNE. Certains évoquent le Poisson PERROQUET BLEU ou le MEROU car ils sont hermaphrodites.

Le
POISSON AUSTRAL est peut-être aussi un POISSON CHAT qui est électrique, la figure semble produire du courant bien que ce soit de l'Eau. Une autre des hypothèses sur ce Poisson est qu’il s’agit d’une espèce de mormyridae que l’on nomme l’OXYRHINQUE (ou brochet du Nil) qui est représenté dans de nombreuses œuvres d’art égyptiennes. Il pourrait être aussi le POISSON-CHIRURGIEN (Acanthuridae) de la mer rouge.




L'étoile principale du POISSON AUSTRAL est FOMALHAUT, le nom vient de l'arabe pour " la bouche du poisson ". La constellation porte aussi le nom de AAV " un cours d’eau ". FOMALHAUT avec REGULUS (le coeur de Lion), ALDEBARAN ( Taureau) et ANTARES (Scorpion), fait partie des " Quatre Etoiles royales " qui divisent approximativement le parcours du soleil en quatre, c'est l'ancienne CROIX du Zodiaque.

Dans les Textes des Pyramides et dans le Papyrus Jumilhac, lorsque le SCORPION assimilé à
SETH (un autre des quatre enfants de Noût et Geb) symbolisé par Mars découpa en quatorze morceaux son frère OSIRIS, cela signifie que le sang qui coula du 14 ième morceau représente, l’ovulation de la Femme, c’est à dire le moment propice ou fatal où la fécondation peut avoir lieu. SETH dispersa les 14 morceaux d’OSIRIS dans le Nil (fleuve) qui symbolise ici le liquide amniotique.

Le mot amniotique est dérivé du mot Amnios dont l’étymologie grecque signifie agneau, sous-entendu membrane c'est à dire la membrane d’AGNEAU. Le mot amonios donna en latin le mot arnus, puis agnus, comme l’Agnus deï, le jour de l’AGNEAU, soit en rapport à nouveau avec la Pâques.

On raconte que si
ISIS est souvent représentée avec des ailes, c’est parce que l’ovule à la forme d’un oeuf, et que tous mots en relation avec la grossesse ont un rapport avec le Nid. Mais à l'origine, ISIS est SELKIS avec son emblème le " Scorpion d'Eau Douce " c'est une la NEPE (notre signe du Cancer) et ce sont les ailes de cet insecte d'eau que va déployer ISIS pour aider à la respiration et réanimer le mort, on détruit le ciel et on le reconstruit avec des avatars, cependant la source est toujours là et bien cachée !

Voir : La Vierge et les Centaures

Finalement dans le mythe,
ISIS arriva à récupérer le corps entier sauf le sexe d’OSIRIS qui venait d’être avalé par un poisson identifié au TILAPIA (la carpe du Nil) qui symbolise le principe qui véhicule l’âme du défunt qui se prépare à renaître et permet au défunt de prendre possession de son âme. Assimilé à HATHOR le TILAPIA cache ses petits dans sa bouche et les régurgite ensuite d’une manière qui rappelle l’éjaculation, la Déesse HATMEHYT incarne aussi un poisson, c’est pourquoi, on représente deux poissons dans la constellation (et le signe) pour le couple divin ISIS et HORUS et ses avatars EROS et APHRODITE.


L'Oxyrhinque Egyptien , Brochet du Nil ou encore Poisson Eléphant

Proche du VERSEAU, la constellation du POISSON AUSTRAL serait à l'origine un OXYRHINQUE sacré et adoré en Egypte, une espèce de poisson de la rivière du Nil qui était important dans la mythologie égyptienne comme étant " le poisson qui a avalé le pénis de Osiris ". Il y a des représentation de ce poisson avec les cornes de NEITH-HATHOR et le disque du soleil de . Si ce poisson semble étroitement uni à HATHOR, THOUERIS et ISIS, il pourrait aussi être un avatar de SETH.

Le phallus de remplacement d'
OSIRIS peut également se rapporter à cette constellation du POISSON AUSTRAL, il est représenté bouche ouverte avec l'eau qui coule de la coupe du VERSEAU dans sa bouche, il nage verticalement vers le haut sur la carte du ciel et cela pourrait représenter l'érection du pénis. Il est représenté en héraldique par le Dauphin hauriant avec une posture de poissons qui nage verticalement vers le haut, on le retrouve sur de nombreuses fontaines.

Le mot latin pour le sud est AUSTRAL à partir de laquelle on obtient le deuxième mot dans "
POISSON AUSTRALIS ". Il est également intitulé NOTUS du grecs NOTOS signifiant SUD. Le Latin AUSTER était le nom du dieu romain de vent du Sud, d'où vient l'adjectif AUSTRAL, du latin AUSTRALIS, se référant à quelque chose qui vient de l'Hémisphère Sud ou qui est dans cette partie du monde, comme l'Australie. Il y a peut-être aussi une relation entre le latin AURIRE " à boire " et AURIS " oreille ". La constellation du POISSON AUSTRAL ressemble à une OREILLE humaine avec sa queue spirale.


Le Verseau , le Poisson Austral , le Capricorne et Globus Aerostatitus désormais obsolète

Le mot LIMACON est lié au coquillage de la CONQUE, il a été appelé COCHLEE cochlée parce qu'elle ressemble à la SPIRALE d'une CONQUE. La représentation de la constellation par Johann Bode montre le poisson avec une SPIRALE, ou une CONQUE pour sa QUEUE. Le mot notheuein se réfère et est liée au grec NOTHOS, le " bâtard " ou le " faux " d'origine inconnue. NOTHOS (singulier) et NOTHOI (au pluriel) est le terme grec ancien pour un enfant illégitime, ou un bâtard dans le sens de FAUX ou pas authentique, NOTHAUSAURUS est le " FAUX LEZARD ". On pourrait y voir un ESCARGOT de mer ou tout autres animaux ou coquillages ayant une forme de SPIRALE.

Le
POISSON AUSTRAL est également au sud de CAPRICORNE, c'est à dire AIGOKEROS. Le vent chaud qui, autour du pied Sud du CAPRICORNE fouette les voûtes aériennes, conduisant contre TYPHON un brasier rougeoyant avec la chaleur torride. L'étoile alpha de cette constellation est appelée FOMALHAUT une ancienne étoile royale des Perses et des Sémites, c'est le " Grand Œil de Sauron " de la trilogie du Seigneur des Anneaux, le NAUTILUS de Jules Verne, un sous-marin jaune, etc..


Nothos le Poisson qui vient du Sud ou le Nautilus

L'astronome français La Lande a affirmé que Dupuis avait prouvé que le POISSON AUSTRAL était le symbole du ciel et le dieu DAGON des Syriens et des Sémites, l' OXYRHINQUE adoré en Egypte; et il a même été associée avec les plus grands Dieux des peuplades de l'Est comme OANNES. Il a également été IKHTHUS (ichthys) et aussi NOTIOS IKHTHUS , PISCIS MAGNUS , IKHTHUS MONAZON , PISCIS SOLITARIUS et PISCIS CAPRICORNI avec sa position proche du CAPRICORNE.

L'
OXYRHINQUE est spécialement mentionné par Aviénus comme étant le GRAND POISSONS, dans les notes de sa traduction de la Divine Comédie, il est appelé le POISSON D'OR, probablement du fait qu'il est beaucoup plus visibles que la constellation des Poissons au Nord. Ce Poisson est peut être été lié à une grande constellation des Poissons antique, il représenterait sa bouche, mais il est surtout lié à la grande Déesse des Poissons que l'on a remplacée.


Fomalhaut du Poisson Austral est l'Oeil de Sauron

Comme l'une des étoiles dites lunaires, FOMALHAUT est importante dans la navigation et apparaît dans les éphémérides de toutes les nations avec les mers modernes. au début de l'astronomie des Arabes l'étoile FOMALHAUT était AL DIFDI AL AWWAL ce qui signifie " la première grenouille ", l'étoile Beta Cetus (Deneb Kaitos) de la Baleine étant la deuxième grenouille.

L'
OXYRHINQUE ressemble aussi au FOURMILLIER (grand tamanoir) et on pourrait y voir un aspect de SETH sous sa forme de Poisson. Dans les premières dynasties, l' OXYRHINQUE était un dieu bienfaisant, après la 22e dynastie, cependant, il est devenu à la mode de le considérer comme l'origine de tous les maux et il a été diabolisé en SETH. L'écrivain Anton Parcs indique que la représentation hiéroglyphique du nom SA'AM porte les significations de « tuer » et « d'assassiner ». Puis, le nom " OSIRIS " (RIUS = le siège de l'œil) a été donné à SA'AM (Seth - Sata) après sa mort par les Egyptiens, qui connaissait son vrai nom.


LE VERSEAU GRECO-ROMAIN

Complot Astrologique Contre l'Humanité

Ce qu'il y a de bien avec l'homme gréco-romain évolué, c'est que l'on a le meilleur et le pire, c'est ainsi que le maître à le droit de faire ce qu'il désire avec les esclaves. Le socle de la civilisation avec la prostitution sacrée et le culte de l'argent (Mammon) est définitivement une saloperie à éradiquer ! Dans la mythologie grecque, le VERSEAU est représenté par GANYMEDE, le beau garçon phrygien qui a été enlevé par un aigle sur le mont Olympe pour devenir l'échanson et l'esclave de ZEUS le JUPITER romain.

Dans le mythe, le jeune homme GANYMEDE a été enlevé du mont Ida en Phrygie en gardant un troupeau de moutons. Le pédophile ZEUS l'a vu et est tombé amoureux de lui, il a envoyé son AIGLE NOIR que représente la constellation AQUILA qui a fonction de représenter sa propre nature d'aigle afin d'enlever et de transporter GANYMEDE sur le mont Olympe ou il deviendra son esclave sexuel.

En compensation de sa servitude, ZEUS a donné quelques beaux chevaux du Roi Laomédon de Troie à GANYMEDE. Sa fonction d'esclave est de verser le nectar d'une cruche dans la coupe de son maître. A l'époque romaine GANYMEDE était une appellation parfois donnés aux beaux esclaves qui officiaient comme échansons.

L'Aigle de JUPITER qui permit le rapt de GANYMEDE fut placé à ses côtés, voilà pourquoi les constellations du VERSEAU et de l'aigle sont assez voisines dans le Ciel. Sur le Zodiaque égyptiens (mais gréco-romain) de Denderah, l'aigle ne figure pas car il attaque le faucon sacré lié à HORUS, les créateurs Grec de notre civilisation prennent donc un malin plaisir en détournant les symboles.


Ganymède et Jupiter
(Julien)
Jupiter et Ganymède
(Anton Raphael Mengs)
Ganymède esclave de Jupiter
(Vase Grec)

Dans le mythe, GANYMEDE est un prince troyen, selon l’Iliade, il est réputé être le plus beau des mortels. Alors qu’il fait paître son troupeau sur le mont Ida de Troade, ZEUS l’aperçoit et, se transformant en aigle, l’enlève pour en faire son amant, et l’échanson des dieux. En compensation, son père reçoit de ZEUS quatre chevaux qu’il tenait de POSEIDON. Il a de même donné lieu à d’innombrables œuvres, aussi bien par les poètes de l’Antiquité que par les artistes depuis la Renaissance.

L’un des exemples de représentation des plus connus est sans doute celui proposé par Michel-Ange où l’on peut y voir ZEUS transformé en aigle qui tient entre ses pattes le jeune homme. De même Rembrandt en fait un sujet où Ganymède est représenté enfant et est fermement tenu par la bec de ZEUS ici aussi sous la forme de l’AIGLE. Dans cette représentation
GANYMEDE a tellement peur qu’on le voit uriner pendant son enlèvement (c'est le Manneken-Pis de Bruxelles).


Hapy le Verseau et sa Perche (Poisson Austral) le Capricorne et le Sagittaire puis le Scorpion

C'est une manipulation fantaisiste et pédophile du ciel en utilisant les symboles avant une reforge du ciel (et donc du temple) avec l'invention de nouvelles figures comme AQUILA (l'aigle) et ANTINOÜS (un ange) représentant l'enlèvement du jeune homme par l'AIGLE de JUPITER. La constellation du CENTAURE est également hérétique avec la disparition de ISIS à l'enfant dans premier décan de la VIERGE et la manipulation d'un HORUS-TAUREAU adulte pour créer la figure du CENOBITE, notre constellation du CENTAURE. Bien que ces figures n'éxistaient pas avant la création des Zodiaque, ça en dit long sur la nature du culte et la sexualité de nos maîtres du monde.

Voir : La Vierge et les Centaures

La constellation AQUILA (l'aigle de Jupiter) est une fusion avec plusieurs signes Egyptiens, avec les nombreux poissons il y a de beaucoup d'oiseaux dans cette ensemble du ciel qui inspirent plusieurs mythes de l'Antiquité.

Sur le Zodiaque de Denderah, un VAUTOUR se tient sur le dard du signe du SAGITTAIRE. C'est ce signe que vont utiliser les Grecs pour inventer l'AIGLE NOIR et la figure de
ANTINOÜS qu'ils vont placer plus haut. Toute cette partie du ciel des anciens est détruite au profit de JUPITER-ZEUS et donc du Maître sur la ruche ignorante et asservie.

Tout comme
SATURNE est lié au Nord, il est vrai astronomiquement que JUPITER domine le ciel sur une année, mais son influence sur la Terre n'est que symbolique, les planètes et leur effets sur les êtres humains est la science des charlatans. En dévoilant le ciel des anciens Egyptiens avant la création de la Matrice pour nous tenir en esclavage, nous savons désormais que la Terre est dans les mains des forces noires depuis très longtemps.

Voir : Des Signes dans les Tombes



SOURCES ET LIENS





© 2002/2016 - SecreteBase - Tous droits réservés