LES LIGNES TEMPLIERES  DE LA FRANCE
Des axes ésotériques traversent la France

HISTOIRE OCCULTE DES CIVILISATIONS

Un gigantesque appareillage long et semblable à la Place Saint Pierre au Vatican. Il s’agit là tout simplement du plus grand projet architectural de caractère ésotérique depuis la Grand Place de Bruxelles. Il y a un silence total sur ces axes de la part des gouvernements et il n'y a aucun documents relatifs au symbolisme de ces ensembles. Et poutant, cela existe !

Tout est astrologique, le CUBE de la défense marque les 4 saisons et l'obélisque pointe vers la constellation centrale, actuellement POLARIS de URSA MINOR. Le TRIANGLE est la fin de la constellation des POISSONS, c'est l'ancien DELTA Egyptien, qu'on a attaché aux POISSONS. Il dépasse de l'écliptique et semble ainsi sortir de l'eau.




RESEAUX

Il y a plusieurs réseaux selon les époques, les lignes se croisent. Impossible de réaliser une carte des lignes de LEYS car il y en a des centaines, cela commence avec les druides et les Menhirs. Ces lignes sont astrologiques, il n'y a absolument aucun courant tellurique en particulier sur ces axes !


L'AXE DE LA DEFENSE



Le plus connu, il commence à la PYRAMIDE DU LOUVRE en direction de l'ARCHE DE LA DEFENSE. Sur cette route il y a notre fameux OBELISQUE EGYPTIEN de la Concorde, l'ARC DE TRIOMPHE et plusieurs places de forme ronde (comme la porte Maillot). L’Arche de la Fraternité, est la devise de la République comme celle de la maçonnerie. Au sud-ouest de l’arche ont été édifiées par Roland Castro des tours jumelles qui sont les pendants maçonniques des colonnes Boaz et Jakin du Temple. La réunion de ces deux « rapporteurs » de 180’ forme un ZODIAQUE de 360°, une nouvelle voûte céleste astrologique.

Voir : Arche de la Défense


Mais pourquoi placer l'Arche à Paris et sur cet Axe? La réponse est simple, en faisant le chemin inverse et en continuant , c'est le TEMPLE DE JERUSALEM à environ 3330 km! L'Axe arrive pile au MONT DU TEMPLE, à " SION ", sur le dôme de la MOSQUEE AL-AQSA et le MUR DES LAMENTATIONS, l'unique vestige du TEMPLE, batit somptueusement par le roi SALOMON. Cela ne peut pas être le fruit du hasard, depuis toujours l'occultisme religieux et maintenant franc-maçon, a dessiné des Axes sur la terre ... Paris est également lié à l'Egypte et aux pyramides, mais aussi au Temple d'Hator de Denderah et aux autres capitales dont ROME figure en bonne place.


CASTEL GANDOLFO / VATICAN / PARIS

Paris la ville SOLAIRE (ou des lumières?) s'ajuste parfaitement avec les monuments de ROME, et ce n'est certainement pas dû au hasard de Dame nature. CASTEL GANDOLFO la résidence d'été du pape, est reliée à la PYRAMIDE DU LOUVRE en passant par le VATICAN, puis la cathédrale NOTRE-DAME.




Le LOUVRE et la PYRAMIDE est un point de départ important pour les axes, comme celui en direction des arches comprenant un OBELISQUE EGYPTIEN ! Idem pour le VATICAN avec ses obélisques et ses alignements. Il y a certainement d'autres lignes occultes à découvrir à Paris, au Vatican, et ailleurs ...

Voir : Les Clefs du Vatican


STONEHENGE / CERGY / PARIS / GENES

GENES
L'Axe commence à
GENES (Genova) en Italie. Un rapport avec l'Arche de Noé du livre de la Genèse ou le génie génétique? Ce n'est pas le plus important sur cet Axe ...




PYRAMIDE DU LOUVRE
L'Axe arrive finalement à la
Pyramide du Louvre, (toujours en passant au-dessus de la cathédrale Notre Dame de Paris, qui est l'ancienne visée de l'axe). L'axe monte vers le Nord et va finalement arriver à Stonehenge en passant par l'Axe Majeur de Cergy-Saint-Christophe, que nous détaillerons plus loin.


Visée de l’axe de Paris
La pyramide du Soleil

STONEHENGE
Stonhenge est hautement symbolique pour son culte
SOLAIRE des anciens Druides. Stonehenge, dont le nom signifie « les pierres suspendues », est un grand monument mégalithique composé d'un ensemble de structures circulaires concentriques, érigé entre -2800 et -1100, du Néolithique à l'âge du bronze. Il est situé à 13 km au nord de Salisbury, et à 4 km à l'ouest d'Amesbury (comté du Wiltshire, Angleterre). L'ensemble du site de Stonehenge et le cromlech d'Avebury, à une trentaine de kilomètres au nord, sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.


AXE MAJEUR DE CERGY

CERGY SAINT-CHRISTOPHE
L'Axe arrive à Cergy St Christophe, sur une "
ILE CIRCULAIRE " de l'étang. Puis il va continuer vers Stonhenge. La Place Ronde symbolise le monde, avec ses 360 degrés formant un cercle de 360 dalles de 36 centimètres de large. La place ronde est aussi la rotule, le pivot entre la partie traversant le centre de Cergy Saint-Christophe et celle qui descend vers la vallée de l’Oise. Elle est encadrée par l’imposant dispositif des bâtiments de Ricardo Bofill, deux édifices carrés prolongés par une vaste rotonde reposant sur une colonnade interne. La tranche découpée dans l’édifice circulaire constitue la pente de visée de l’axe, une fenêtre incitant à la découverte du paysage.

Lors de la conception de la Place Ronde, l’intervention de Bofill n’était pas encore prévue. Karavan avait pensé à placer en son centre, sur un socle circulaire en déclivité, un obélisque porteur d’un émetteur-laser. L’architecte catalan a été amené progressivement à modifier ses plans, à abandonner la déclivité et substituer à l’obélisque une tour carrée. Bofill a été amené à modifier un point de détail de son architecture pour mieux servir le concept de la tour penchée de Dani Karavan.


Obélisque penché de la place ronde
Le Ham est un Delta pyramidal

La Tour Carrée située au centre de la place, symbolise avec ses 36 m de hauteur et 3,60 m de côté, à la fois l’équilibre et l’inflexion de l’axe, puisqu’elle est légèrement inclinée en direction du Sud-ouest. C’est la parfaite illustration sémiotique de la symbolique du Nombre : « qu’un seul des 36 hommes justes garants de la sagesse de la société vienne à manquer, l’équilibre est rompu. » De son sommet, belvédère de l’axe, on découvre le panorama sur la ville et toute la région parisienne.

C’est de là que part le rayon laser, pour aboutir sur la ville et toute l’Oise et de son étang, au carrefour autoroutier de Ham, l’autre porte de la ville. Le rayon lumineux projette dans le ciel nocturne la perspective linéaire Nord-est/Sud-est de l’axe. Cette perspective rejoint au-delà du
CARREFOUR DE HAM, l’axe des CHAMPS ELYSEES (Tuileries et Louvre-Etoile-Défense) et le coupe sur la Seine à la hauteur de L’lle de Chatou, l’Ile des Impressionnistes, située sur la commune de Carrières-sur-Seine. Le Verger qui fait immédiatement suite à la Place Ronde, est un rappel du passé-agricole de Cergy. Les fenêtres externes de la Rotonde de Bofill donnent sur ses rangées d’espaliers.

L’allée centrale traverse ensuite l’Esplanade, lieu de rencontre et d’animation, marquée par des éléments structurels qui évoquent la parenté analogique de l’Axe Majeur avec les grands tracés d’Ile-de-France : une colonnade, dont l’implantation et les proportions rappellent l’Arc de Triomphe du Carrousel ; un dallage de pavés du Louvre provenant du Passage de la Cour Napoléon à la Cour Carrée ; une fontaine de Vapeur, témoin de la présence d’une nappe d’eau chaude souterraine ; un rappel de rails sur le tracé de l’ancien chemin de fer qui desservait les villages des fermiers de la vallée de l’Oise jusqu’au début de ce siècle.

Finalement, l’esplanade débouche sur la Terrasse, belvédère panoramique situé à la rupture de la pente du plateau, amorce de la descente vers l’Oise. Les stations suivantes marquent les approches progressives du fleuve. Les jardins des Coteaux constituent la liaison végétale entre la partie urbanisée du plateau et la vallée de l’Oise. L’Amphithéâtre en bas du jardin, suit le rythme dégressif des courbes de niveau. Il constitue un lieu de spectacles à l’air libre et ses gradins font face à la Scène, entourée d’eau et qui donne sur un bassin relié directement à l’Oise.

Conçu à la française, ce bassin crée l’illusion d’une inclinaison du niveau de l’eau. Il permet l’accès direct du fleuve à la Scène. L’Oise se trouve ainsi insérée dans la perspective de l’axe. Elle devient lieu théâtral. L’ensemble amphithéâtre et scène se trouve à proximité et en liaison directe avec l’ancienne maison de Gérard Philipe située au coeur d’un parc dont la vocation est éminemment culturelle.

L'inclinaison de l'OBELISQUE s'explique avec la précession des équinoxes, ce sont toutes les constellations qui changent de place dans le ciel avec le cycle de la Terre.

Voir : Denderah et Précession


CHANGEMENT D'HORAIRE DE L'HORLOGE SOLAIRE DE CERGY ST CHRISTOPHE
L'Axe arrive de Paris sur une île et se dirige vers une île

CHRISTOPHE dérive des mots grecs Kristos (Christ) et phorein (porter), c'est-à-dire celui qui porte le Christ, en allusion à un géant légendaire initialement nommé « Réprouvé » qui aurait aidé l'enfant Jésus à traverser une rivière. Sur un plan symbolique, la représentation de Christophe de Lycie plus connu comme SAINT CHRISTOPHE fait le lien avec l'iconographie égyptienne représentant le dieu ANUBIS passeur des âmes après la mort. Il peut également être relié à la mythologie gréco-romaine avec CHARON, le passeur des âmes défuntes sur le fleuve du Styx.


Horloge géante de Cergy
Axe Majeur de Cergy

CHRISTOPHE dérive des mots grecs Kristos (Christ) et phorein (porter), c'est-à-dire celui qui porte le Christ, en allusion à un géant légendaire initialement nommé « Réprouvé » qui aurait aidé l'enfant Jésus à traverser une rivière. Sur un plan symbolique, la représentation de Christophe de Lycie plus connu comme SAINT CHRISTOPHE fait le lien avec l'iconographie égyptienne représentant le dieu ANUBIS passeur des âmes après la mort. Il peut également être relié à la mythologie gréco-romaine avec CHARON, le passeur des âmes défuntes sur le fleuve du Styx.




Sur la place ronde, la pente de visée de l’axe indique clairement une nouvelle direction à suivre. L'axe se dirige vers le nord de l'Europe en direction de " l' ÏLE DE SVALBARD "en Artique, et son " ARCHE DE NOE " inaugurée en Janvier 2011.

L'Arche de Noé est construite dans un archipel isolé. C' est un complexe conçu pour résister à un séisme ou une attaque nucléaire, une " Arche de Noé " souterraine destinée à abriter des semences des diverses espèces végétales de la planète en prévision d'un éventuel cataclysme. La structure, creusée profondément dans le sol perpétuellement gelé d'une montagne au nord des
ÏLES SVALBARD, dans une région également appelée SPITZBERG (littéralement le "rocher de la pointe").

Le complexe permettra de stocker jusqu'à 4,5 millions d'échantillons de semences du monde entier. Le chantier, à environ 1.000 kilomètres du pôle Nord, a coûté 50 millions de couronnes norvégiennes (6,2 millons d'euros). Le but du projet est de protéger le patrimoine végétal de la planète contre le changement climatique, les guerres, les catastrophes naturelles et d'autres menaces.

Il faut quand même souligner que l'Axe n'arrive pas précisément (contrairement aux autres lignes) dans la zone de Spitzberb, mais à l'est de l'île, et que personne ne sait où est l'Arche avec certitude. De plus, il était certainement difficile de connaitre l'emplacement à l'époque de la construction de Cergy, si la réalisation d'une structure sur l'île de l'artique n'était qu'un projet. A suivre ...

Voir : Svalbard l'Arche de Noé


L'AXE SAINT-MICHEL APOLLON

A Delphes se trouve l'ancien Oracle de la Terre-Mère et Athènes abrite le temple de l'Acropole dédié à Athéna. Une fois réveillé, il prend une carte, trace la ligne Delphes - Athènes, et constate qu'elle se prolonge sur l'île de Délos, le lieu de naissance d'Apollon, et au temple d'Apollon de Kamiros sur l'île de Rhodes. La ligne traverse d'autres sites sacrés dédiés à Artémis tel que le Temple d'Agra. Une ligne droite de l'Irlande à Israël traverse des sites consacrés à Saint-Michel et Apollon.




Si le nom de SAINT-MICHEL est chrétien, les sites qui lui sont dédiés sont d'origine pré-chrétienne. Ils ont été auparavant dédiés par les druides aux dieux du soleil et aux déesses-mères de la terre. Puis ils ont été absorbés par les chrétiens et renommés. Une ligne droite de l'Irlande à Israël traverse des sites consacrés à SAINT-MICHEL et APOLLON. Par l'examen de monnaies anciennes, il y a aussi des lignes marquées par les temples de Delphes, Délos et Sardes, et forment la roue d'un ZODIAQUE.




Cet alignement qui s'étend jusqu'à l'extrémité de l'Irlande, à l'ile sacrée de Skellig Michael, traverse de nombreux sites célèbres dédiés à St-Michel comme Saint Michael's mount déjà nommé à la pointe de la Cornouailles en Angleterre; le Mont Saint-Michel en Normandie; La Sacra di San Michele dans les Alpes italiennes et Monte Sant'Angelo dans la péninsule italienne Gargano, sanctuaire ancien dédié à Saint-Michel; le temple d'Artémis à Corfou; Delphes; Délos, et se prolonge jusqu'au Mont Carmel en Israël, couvrant ainsi une distance d'environ 4000 km. Là, il se divise en Israël et en Égypte, puis rejoint La Mecque en Arabie Saoudite.

Voir : Ley Lines


LE LOUVRE / SOLUTRE / LYON / L'ILE D'OR

PARIS LE LOUVRE
L'Axe commence à Paris depuis la
Pyramide du Louvre ou à la cathédrale Notre-Dame.




CHÂTEAU CHINON
La ligne passe à
Château-Chinon, la cité templière est donc un axe important puisque déjà évoqué dans l'axe LAND'S END / EGYPTE détaillé sur cette page.


SOLUTRE
Le tracé poursuit sa route vers la colline de Solutré, haut lieu tellurique et ancien siège des Druides, lieu annuel d’un pèlerinage mystique. F. Mitterrand y fait de son pèlerinage un cheminement initiatique et chromatique: «Mes pas y tracent un chemin d’arc-en-ciel où dominent le mauve et le bleu».


Au pied de la "Roche de Solutré", au lieu-dit "le Clos du Charnier" fut découvert en 1866, au-dessus d'un amas d'ossements de chevaux, un outillage lithique caractéristique.

Dans le foyer, placé au milieu de la caverne, on a rencontré une pierre portant des signes inexpliqués jusqu’à ce jour qui fit donner le nom de "Solutréen" à une période culturelle du Paléolithique supérieur, entre -18.000 et -15.000 avant J.C.



LYON
Passage de l'Axe dans la région de Lyon, ville mystérieuse et occulte, chargée d'histoire, et capitale des Gaules.


ST-RAPHAEL / L'ILE D'OR
L'axe passe à Saint-Raphael au cap Dramont avec son sémaphore puis se termine à L'île d'or . Sur l'île d'Or fut construite début 20° siècle une Tour carrée, son propriétaire M. Auguste Lutaud se proclama roi de l'île d'Or. Il y organisait de fastueuses fêtes.

On dit que cette île et sa tour aurait inspiré le dessinateur Hergé pour son album "Tintin et l'île noire". Aujourd'hui l'île appartient à un autre propriétaire et ne se visite pas, vous pourrez l'observer à partir du pittoresque port du Poussaï ou à partir du sentier du littoral qui fait le tour du Cap Dramont.


AUTRES ENDROITS

CATHEDRALE D'EVRY

La cathédrale d’Evry, dont le choeur, est dirigé Nord-Ouest et non à l’Est est la seule cathédrale construite ce siècle et avec de l'argent public. La symbolique occulte se retrouve partout dans la forme générale, comme la colonne tronquée, chère aux francs-maçons.

Cette symbolique ésotérique se retrouverait dans la forme générale,
TOUR DE BABEL des temps modernes. mais surtout un anneau, celui du Christ (Horus / Râ). EVRY est édifiée pour terminer la représentation de la constellation de la VIERGE sur la FRANCE, dont PARIS est la TETE.

Voir : Poussin et le Zodiaque


On peut effectivement rapprocher la forme de l'édifice de la colonne tronquée chère aux francs-maçons. Mais cette forme est récurrente chez l'architecte Botta, puisqu'on la retrouve dans un des "clones" de la cathédrale, le Musée d'Art Moderne de San Francisco.

Le biseau permet simplement de donner une orientation au cylindre. Le second symbole maçonnique est le triangle (rappel de l'équerre). Le toit est effectivement triangulaire, mais le triangle est aussi un des symboles chrétiens, celui de la Trinité que l'on retrouve sur de nombreuses œuvres d'art religieuses.


CHÂTEAU DE GISORS
Depuis son enfance, Roger Lhomoy, enfant du Vexin Normand, avait entendu parler de la légende d'un trésor était enfoui dans le château de Gisors. Au cours des années quarante Roger Lhomoy parvient à se faire embaucher comme gardien du Château. Là, il peut mener ses recherches en toute quiétude. La Mairie, alors propriétaire du château, met à sa disposition un logement de fonction au sein même de l’ensemble médiéval. Quelle aubaine pour notre chercheur ! A partir de ce moment ses activités de chercheur commencent. Le soir, dés que les portes du jardin sont fermées, Roger Lhomoy se met au travail et il finit par trouver.

«Je suis dans une chapelle Romane en pierre de Louveciennes, longue de trente mètres, large de neuf, haute d’environ quatre mètres cinquante à la clef de voûte. Tout de suite à ma gauche, près du trou par lequel je suis passé, il y a un autel, en pierre, lui aussi, ainsi que son tabernacle. A ma droite tout le reste du bâtiment. Sur les murs, à mi-hauteur, soutenus par des corbeaux de pierre, les statuts du Christ et des douze apôtres, grandeur nature. Le long des murs, posés sur le sol, des sarcophages de pierre de 2 mètres de long et de 60 centimètres de larges : il y en a 19. Et dans la nef, ce qu’éclaire ma lumière est incroyable : trente coffres en métal précieux, rangés par colonnes de dix. Et le mot coffre est insuffisant : c’est plutôt d’armoires couchées qu’il faudrait parler, d’armoires dont chacune mesure 2,20 m de long, 1,80 m de haut, 1,60 m de large.»

Une délégation de la mairie se rend sur les lieux. Personne n’ose descendre dans le puits de Lhomoy. Seul un certain Emile Beyne, ancien officier du Génie, accepte de s’introduire dans le boyau. Il ira presque au bout des excavations de Lhomoy. Mais devant le risque encouru et le manque d’air il se cantonne à envoyer des pierres dans l’orifice et constate que «cela résonne» Pour la mairie de Gisors, l’affaire en restera là ! D’autorité, et sans même tenter la moindre fouille, les excavations de Lhomoy seront rebouchées. Il tentera durant de nombreuses années à se faire entendre, tant auprès de la municipalité, qu’auprès du département. Pour beaucoup, Lhomoy ne sera plus qu’un original à l’esprit un peu dérangé.



SOURCES ET LIENS





© 2002/2012 - SecreteBase - Tous droits réservés