LUCIFER
Le porteur de lumière

PROMETHEE

Le véritable LUCIFER est PROMETHEE, il vol le feu divin à ZEUS (Dieu, Allah, Yavé, etc.) pour le donner aux hommes. PROMETHEE n'ests pas un avatar de l'ancien HORUS demi-dieu mais du HORUS fils de l'homme, PROMETHEE inspire certainement JESUS sur son rocher.

Dans la mythologie grecque, PROMETHEE « le Prévoyant ») est un Titan1. Il est surtout connu pour avoir créé les hommes à partir de restes de boue transformés en roches, ainsi que pour le vol du « savoir divin » (le feu sacré de l'Olympe), qu'il cache dans une tige et restitue aux humains après que ZEUS, en colère contre sa première ruse, le leur a retiré. Courroucé par sa nouvelle tromperie, ZEUS le condamna à être attaché à un rocher sur le mont Caucase, son foie se faisant dévorer par l'Aigle du Caucase chaque jour, et renaissant la nuit. Quand HERCULE va tuer l'AIGLE de Zeus, PROMETHEE est libre et il va libérer IO (Marie) la femme esclave de ZEUS.




Le mythe de PROMETHEE est admis comme métaphore de l'apport de la connaissance aux hommes. C'est un des mythes récurrents dans le monde proto-indo-européen (mais on le retrouve également chez d'autres peuples [réf. souhaitée]). Il rapporte comment ce messager divin ose se rebeller, pour voler (contre l'avis des dieux) le Feu sacré de l'Olympe (invention divine symbole de la connaissance) afin de l'offrir aux humains et leur permettre de s'instruire.

PROMETHEE est aussi évocateur de l'hybris, la folle tentation de l'Homme de se mesurer aux dieux (aux maîtres) et ainsi de s'élever au-dessus de sa condition. Selon certaines versions grecques ou latines, Prométhée est puni de son audace et enchaîné sur un rocher (ou crucifié selon d'autres). On trouve la trace de ce mythe chez de nombreux auteurs qui en font des extrapolations diverses.

Le mythe a été mis en parallèle avec le récit biblique d'ADAM et EVE, chassés du Jardin d'Éden pour avoir goûté le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal dans le Livre de la Genèse. Parmi les interprétations du passage de la Genèse concernant l'arbre de la connaissance du bien et du mal, l'une affirme que l'arbre symbolise le savoir illimité qui n'appartient qu'à Dieu, et le pouvoir absolu que l'on pourrait en tirer. L'arbre de la connaissance du bien et du mal symboliserait donc un désir profond de l'être humain : celui d'abuser de sa liberté, d'être en mesure de connaître tout et d'utiliser ce pouvoir de façon absolue.


SIRIUS

Avant la Précession des Équinoxes les étoiles changent de place dans le ciel. Mais en Egypte, la Crue du Nil avait lieu vers le 19 juillet et les Anciens Égyptiens pouvaient voir dans leur ciel étoilé la forme de cette future Déesse qui semblait tenir un arc et une flèche dans ses mains, prête à la décocher dans la direction de l'Est. La pointe de sa flèche représentait pour l'Ancienne Égypte, la lumière de la flamme précédant l'arrivée de la Lumière du Soleil à son lever. La flèche décochée de NEITH - SIRIUS mettait le feu à l'horizon et au Soleil levant de l'Est.

L'étoile brillante SIRIUS de CANIS MAJOR apparaissait dans le ciel juste avant le lever du Soleil en donnant l'impression que l'astre solaire avait un frère Jumeau. La flèche de NEITH-ISIS avatar de SOTHIS indique donc la direction de l'Est depuis l'Egypte antique. La Déesse SOPDET - HATHOR est une vache sacrée proche de la déesse NEITH, c'est l'actuelle constallation de la LICORNE. C'est cette constellation que vise la Déesse NEITH en direction d'ORION très proche, cela annonce la Renaissance de superposée à la crue du Nil, qui allait nourrir l'Egypte sous son apparence de vache.

NEITH était la matrice dans laquelle le dieu lui-même se conçut et ainsi occupait la place du démiurge que l'on retrouve dans la plupart des systèmes théologiques du pays. est adoré par Horus Aha, c'est un souverain de la Ire dynastie. Son nom d'Horus, Her Aha ou Hor Aha, signifie « l'Horus combattant », On situe son règne vers -3100 à -3095 et c’est sous son règne qu'on assiste au début de l’extension de l’écriture et à l’élaboration d’un calendrier. SIRIUS portait donc le SOLEIL levant, qui représente la LUMIERE (du jour) et SIRIUS. En Egypte, la fête des LUMIERES reprise par de nombreux cultes, était consacrée à la déesse NEITH.


VENUS

Cette ancienne divinité païenne est toujours visible dans le ciel, c’est « l’étoile du matin », la planète VENUS qui brille à
l’Orient, avant le lever du SOLEIL. Le soir, VENUS brille à l’Occident et prend le nom de VESPER, une autre divinité romaine.


LUCIFER est un personnage des mythologies romaine et grecque, dieu de lumière et de connaissance. C'est un nom propre qui signifie " PORTEUR DE LUMIERE " (étymologie latine : Lux « lumière » – Fero « porter »). A l'origine, c'est l'un des noms que les Romains donnaient à l'« étoile du matin », autrement dit la planète VENUS appelée également VESPER quand elle devenait « étoile du soir ».




Dans la Vulgate, le nom LUCIFER est utilisé pour traduire le « PORTEUR DE LUMIERE » du Livre d'Isaïe, un roi de Babylone raillé pour sa volonté de s'élever au-dessus de sa condition d'homme et de dépasser Dieu. Associé à l'orgueil, le nom est progressivement devenu un des noms du DIABLE, que la tradition chrétienne ultérieure au Livre d'Hénoch présente comme un puissant archange déchu à l'origine des temps pour avoir défié Dieu et ayant entraîné les autres anges rebelles dans sa chute.

Non mentionné dans le texte biblique, il est alors assimilé au
SATAN des Livres de Job et de Zacharie et au personnage que l'APOCALYPSE selon Saint Jean désigne sous les noms de « GRAND DRAGON » et d'« ANTIQUE SERPENT ».

A Babylone,
VENUS était l’étoile d’ISHTAR, la déesse des batailles, de l’amour et de la fécondité. A Rome, DIANE (Artémis), la déesse lunaire, était appelée « LUCIFERA », la « PORTEUR DE LUMIERE ». Or, c’est VENUS qui est le plus souvent nommée « LUCIFERA » ou « LUCIFER » (Encyclopédie des symboles). LUCIFER est donc aussi attaché à la trinité de Babylone et à la résurection du seigneur, mais aussi à HATHOR et HORUS chez les égyptiens.

Voir : La Divine Trinité

Il est plus que probable qu’au moyen âge, lorsque des religieux, plus tard maudits, célébraient le culte de
VENUS par des rites lascifs, l’évoquaient, logiquement, par le nom de « LUCIFERA ». Ils ne connaissaient pas alors LILITH la LUNE NOIRE, l'un des symboles les plus important de l'occultisme diabolique.




LUCIFER est l’équivalent latin du judéo-païen HILLEL (ou Heylel) (Hé-Yod-Lamed-Lamed), dieu de l’étoile du matin (Vénus) et fils de la déesse ASTORETH. Voilà pourquoi LUCIFER est employé soit comme un autre nom de VENUS, soit entendu comme le dieu romain de l’étoile du matin, fils de VENUS, et identifié au PHOSPHOROS grec.

Dans le paganisme romain,
LUCIFER était un dieu céleste qui vivait sous l’Olympe. Avec les Saisons, le fils de Jupiter et de la déesse Aurore était chargé d’atteler et de dételer les chevaux du char conduit par le SOLEIL. Ainsi, LUCIFER était le chef et le guide des Astres (Avec cette fonction, il correspond à Horus le dieu égyptien, qui conduit sur son char le SOLEIL RÂ. HORUS, à son tour, est identifié avec PRIARPE (également identifié avec SATURNE / SATAN) selon certains, ce qui atteste d’un caractère phallique dans certains de ces cultes.

Mais
HORUS est HELIOS chez les Grecs, et non PHOSPHOROS ; de même LUCIFER est assimilé, pour son histoire célèbre avec PROMETHEE. Mais comme les Grecs changent les mythes égyptiens jusqu'à faire des inversions, on peut imaginer que HORUS est LUCIFER porteur de lumiere et donc libérateur du monde avec VENUS.

Voir : Secrets du Zodiaque

Dans la Bible hébraïque,
SATAN (SATURNE) n'est jamais identifié à LUCIFER (VENUS) et est considéré comme une entité distincte. De pus, il y a plusieurs SATAN, tout ce qui est le mal devient satanique, la femme étant largement diabolisée elle est donc aussi SATAN, même si le véritable SATAN c'est la NUIT. Transposé dans la tradition du christianisme, LUCIFER est le nom attribué dans les premiers temps du christianisme à JESUS. Dans l'Apocalypse 22.16, JESUS se décrit comme « l'étoile du matin ». Dans le Coran, la sourate 86 Al Tariq parle également de l'étoile du matin, et pourrait évoquer le Messie, Al Tariq signifiant à la fois l'étoile du matin et celui qui vient dans la nuit.

Ce n'est qu'au Moyen Âge que le nom de
LUCIFER désignera le plus grand et le plus brillant de tous les anges. Cependant, ce dernier, selon ce que rapporte la Bible au sujet de la chute des anges rebelles, fut poussé par son orgueil à se rebeller contre Dieu, car il voulait régner à la place de son créateur. Il restera dans la tradition comme : SATAN, le « Tentateur », le « Menteur », le « Diviseur » (diable) ou encore l'« Adversaire », roi des « démons » ,qui sont les anges qui, avec lui, se sont révoltés et ont chuté et ennemi de Dieu et de l'humanité ...


LUCIFER ET HESPERUS

VENUS est donc LUCIFER (porteur de lumière) quand elle se trouve avant le SOLEIL dans le sens zodiacal (par exemple en Bélier tandis que le Soleil est en Taureau). Elle caractérise une affectivité spontanée, extravertie, enthousiaste et idéaliste que l’on rapprochera davantage des valeurs Vénus/Lune du Taureau.

VENUS est HESPERUS (ccidental et donc du soir) quand elle se trouve après le SOLEIL dans le sens zodiacal (par exemple à 20° des Gémeaux tandis que le Soleil est à 10° du même signe). Elle caractérise une affectivité plus contrôlée, plus introvertie, moins exubérante mais plus profonde et plus raisonnable. On la rapprochera davantage des valeurs Vénus/Saturne de la Balance.

En Astrologie, si la dominante vénusienne semble plutôt se rattacher à la Balance, voir le portrait planétaire du vénusien. Si la dominante vénusienne semble plutôt se rattacher au Taureau, on utilisera le portrait de ce dernier.


LE PENTACLE DE VENUS

LES CYCLES DE VENUS AVEC LA LUNE LE SOLEIL ET LA TERRE
Vu de la Terre, l'orbite de la planète Vénus décrit une sorte de pentacle en huit ans

Le 20 mai 2012 il y aura une Éclipse annulaire du SOLEIL, le 6 JUIN 2012 (6-6-12) ce déroulera dans le ciel le Second et dernier TRANSIT DE VENUS du siècle (un phénomène assez rare!). Puis, le 13 novembre 2012 nous pourrons voir une Éclipse totale de Soleil (visible dans le nord de l'Australie et dans le Pacifique sud).

Dans l'antiquité, les astronomes grecs, égyptiens, babyloniens et chinois connaissaient Vénus et notaient ses mouvements. Les Grecs anciens pensaient que les apparitions matinales et vespérales de Vénus correspondaient à deux objets différents,
Hesperus l'étoile du soir et Phosphorus l'étoile du matin.

On attribue à Pythagore la découverte qu'il s'agissait de la même planète. Au IVe siècle av. J.-C., Héraclide du Pont émis l'hypothèse que
VENUS et Mercure orbitaient autour du SOLEIL et non de la Terre. Aucun élément ne permet d'affirmer que ces cultures connaissaient les transits.




C'est l'origine du fameux Pentacle occulte, un signe protecteur en magie; il est impersonnel. Il apparaît en Mésopotamie vers 3000 avant notre ère. Le monde est fabriqué selon les cycles de VENUS. Les cathédrales, les lignes occultes, les commanderies templières, et même les centrales nucléaires sont alignées pour former un pentacle vénusien ou la rose prophétique à 8 pétales : Une ROSACE de protection divine.

Durant le Moyen-âge jusqu’à l’époque contemporaine, on a représenté l’Étoile du Soir au Proche-Orient par une étoile à
8 pointes ou par une fleur à 8 pétales car VENUS est visible sous ses deux cycles de 245 ou 247 jours ce qui équivaut à 8 cycles lunaires.

On pouvait apercevoir l’étoile du matin avec la nouvelle lune huit fois avant qu’elle ne soit "avalée" par le
SOLEIL (rendue invisible par la lumière du soleil). Ensuite, il faut 8 années pour que VENUS accomplisse son cycle complet autour du zodiaque. C’est ainsi que cette étoile à 8 pointes a été associée à ISIS / VENUS.



Les jeux olympiques sont basés sur ces cycles, cela explique l'occultisme des cérémonies. Le transit de Vénus dure QUATRE ans et VENUS dessine donc un pentacle en 8 ans. Le rythme de 4 ans des JEUX OLYMPIQUES tire son origine de ce cycle. À l’origine le symbole des Jeux était le pentacle, remplacé plus tard par les 5 anneaux entrelacés, lesquels symbolisent la solidarité entre continents mais surtout les cycles de VENUS.

Voir :
Jeux Olympiques occultes

Durant le Moyen-âge jusqu’à l’époque contemporaine, on a représenté l’Étoile du Soir au Proche-Orient par une étoile à 8 pointes ou par une fleur à 8 pétales. VENUS (Ishtar) est visible sous ses deux cycles de 245 ou 247 jours ce qui équivaut à 8 cycles lunaires. On pouvait apercevoir l’étoile du matin avec la nouvelle lune 8 fois avant qu’elle ne soit « avalée » par le SOLEIL, c’est-à-dire rendue invisible par la lumière du SOLEIL. Ensuite, il faut 8 années pour que VENUS accomplisse son cycle complet autour du zodiaque.

Pour les occultistes occidentaux, ce symbole est considéré comme une représentation ésotérique de la course de
VENUS dans le ciel. Une "conjonction supérieure" se déroule lorsque VENUS est derrière le SOLEIL et une "conjonction inférieure" lorsqu’elle est entre le SOLEIL et la Terre.

Lors de cinq périodes synodiques consécutives, si l’on repère les positions apparentes de Vénus par rapport au
SOLEIL, nous obtenons un pentagramme approximatif. Le processus en son entier prend 5 périodes de 584 jours (un synode) soit 8 ans et 5 jours. Dans les cultes primitifs de la Déesse mère, les cinq pétales représentaient les cinq étapes de la vie de la femme : Naissance, fécondité, maternité, ménopause et mort. La ROSE épanouie du sexe féminin, la fleur sublime par laquelle tout homme vient au monde.


HORUS - NEB HERU

Dans l'Egypte ancienne "NEb Heru " (ou Nebheru / Nibiru) est la Maison de HORUS / VENUS qui a été connu pour avoir eu des endroits différents dans le système solaire dans le passé avant de se stabiliser. Dans tous les textes égyptiens se référant à l'Antiquité l'œil est également associé à la planète. Il est dit que ces catastrophes ont commencé accord avec le dieu , en raison de l'impiété des hommes. L'errance de VENUS est dévastateur, cependant, c'est grâce à ce mouvement de VENUS que Horus profite de l'occasion pour attaquer ses adversaires, les forces du mal de l'univers (ou de la terre).

La symbolique pourrait simplement expliqué les deux positions de
VENUS dans le ciel, Etoile du Matin (Lucifer / Horus) ou du soir elle se lève et se couche après le SOLEIL. NIBIRU n'est donc absolument pas une autre planète, c'est VENUS dans le passé des égyptiens. Il n'y a pas tablettes sumériennes qui parlent de NIBIRU, c'est purement une invention. Selon de nombreuses traditions anciennes c'est notre actuelle VENUS, le retour de NIBIRU qui se dirige vers la terre est un canular total.

Mais un changement d'orbite de la planète
VENUS lors de son passage à travers le système stellaire après un déplacement de son emplacement d'origine pourrait être possible et représenté dans les boucles de la chevelure de la déesse HATHOR, les cornes de la vache sacrée étant un autre symbole pour HATHOR.


LUCIFERIENS

Au moyen âge, dans le langage populaire et clérical, le nom des lucifériens était devenu synonyme « d’adorateurs du prince des démons » et le mot « luciférianisme », un synonyme « d’hérésie ». Le mot « Lucifériens » vient du latin « Luciferiani » et désignait à l’origine les partisans de Lucifer de Cagliari. Le moyen âge, sur lequel l’Eglise a voulu régner sans partage, fut le temps de l’obscurantisme religieux ».

Puis, au haut moyen âge, la propagande catholique romaine montrait les « Lucifériens » qui avaient suivi Lucifer de Cagliari semblables à des anges rebelles tombés en enfer. L’Eglise médiévale a accusé les néo-manichéens de rendre un culte à
LUCIFER, prince des démons. Aujourd’hui, elle amalgame Lucifériens et Satanistes, bien que ces deux voies soient différentes. LUCIFER c'est la LUMIERE, celui qui apporte la vérité au monde avec VENUS, SATAN c'est la nuit.



SOURCES ET LIENS





© 2002/2012 - SecreteBase - Tous droits réservés